Tout porte à croire que le déplacement de Philippe Hao Thyn Voon à l’île de La Réunion équivaudra à un coup d’épée dans l’eau. Ce déplacement lui permettra d’avoir des discussions avec Jean-François Beaulieu secrétaire général du Conseil International des Jeux (Cij) et les représentants du Comité organisateur des Jeux (Coji) pour un éventuel report d’une semaine de la neuvième édition des Jeux des îles prévue du 1er au 8 août prochain. Toutefois, Philippe Hao Thyn Voon, président du Cij et également du Comité olympique mauricien (COM), a dû différer son déplacement du fait que Jean-François Beaulieu se trouve actuellement en France et ce, jusqu’au 17 février.
Pour rappel, cette demande de report fait suite à une demande écrite des Seychelles et des Maldives stipulant que les JIOI coïncideront avec les championnats du monde de natation prévus à Kazan en Russie. Cependant, il est fort à parier que ce report s’avère impossible. « Tous nos appels d’offres ont été faits par rapport aux dates votées par le Cij. Il est trop tard pour revenir dessus », avance Thierry Grimaud, président du Coji dans une déclaration au Quotidien de la Réunion. Qui plus est, la semaine qui suivra les JIOI sera marquée par la rentrée scolaire à l’île soeur. Cela posera donc un énorme problème organisationnel car les athlètes seront logés au Cros de Saint-Denis.
Philippe Hao Thyn Voon est tout de même pleinement conscient de la situation. « Les dates des Jeux ont été officialisés depuis plus d’un an. Ce n’est qu’à sept mois de l’événement que des pays viennent manifester leur désaccord. J’avoue que c’est un peu tard ». En attendant un dénouement à ce dilemme, le président du COM aura une rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, dans un proche avenir. Au menu des discussions figure notamment la préparation des JIOI.