En vue des 10es Jeux des îles de l’océan Indien qu’abritera Maurice du 19 au 28 juillet 2019, le nouveau Chief Executive Officer du Comité d’organisation des Jeux (Coji), Jean-Pierre Sauzier, a entamé durant la semaine une visite des quatorze différents sites qui accueilleront les compétitions.
L’état des infrastructures est passé au peigne fin. « La mise en état des sites est un aspect prioritaire sur lequel nous devons enclencher immédiatement les travaux afin d’être dans les temps pour les Jeux. Le comité mis sur pied pour remplir cette mission est déjà à l’oeuvre et je suis confiant que nous bougeons dans la bonne direction », souligne Jean-Pierre Sauzier.
Lors de cette sortie, le CEO du Coji a précisé vouloir rendre ces Jeux plus visibles, en attirant le maximum de sponsors. « Suite au lancement de notre marketing kit, il est essentiel d’identifier les espaces publicitaires afin que nous puissions les allouer aux entreprises qui se manifesteront. »
Les sites visités sont le stade George V à Curepipe, le complexe sportif de Vacoas comprenant le gymnase Pandit-Sahadeo, le Centre national de boxe et d’haltérophilie et le Centre médico-sportif, le Centre national de badminton à Rose-Hill, le complexe sportif de Beau-Bassin qui abrite le dojo, le gymnase national de tennis de table et la piscine Serge-Alfred, le dojo de Grande Rivière Nord-Ouest, le stade Anjalay à Belle-Vue, le stade de Quartier Militaire et le terrain où sera construit le complexe sportif de Côte d’Or.
« Des sommes ont été allouées pour la rénovation et la construction des infrastructures qui accueilleront les Jeux. Il était important pour moi de faire un constat visuel des travaux à être entrepris sur ces sites et de faire une synthèse des priorités à être accordées, et comprendre comment ces budgets vont être utilisés pour ces travaux. »