Jean-Pierre Sauzier (à dr.) s’entretenant avec Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, en présence de Giandev Moteea, président du Club Maurice, lors de la réunion extraordinaire du Cij en décembre dernier

Ce sera le siège du Comité olympique mauricien (COM) à Trianon qui abritera les 19 et 20 février la réunion du Conseil International des Jeux (Cij). Prévue dans l’optique des 10es Jeux des îles programmés à Maurice l’année prochaine, cette réunion fait suite à celle tenue en décembre de l’année dernière. Une session extraordinaire qui, pour rappel, avait été marquée par la confirmation de la participation réunionnaise à l’échéance 2019 suite aux amendements apportés à l’article 7 de la Charte des Jeux.

Cette fois, les représentants de La Réunion, Madagascar, Mayotte, des Seychelles, des Maldives, des Comores et de Maurice auront un agenda beaucoup plus chargé. Notamment, avec l’approbation du procès-verbal de la dernière réunion, la lecture des règlements techniques et généraux, les 25% des frais de participation de chaque délégation et la liste nominative des différentes délégations. Il est à noter qu’un représentant du Sri Lanka pourrait être présent à cette réunion dans l’éventualité d’une première participation symbolique de ce pays aux prochains JIOI.

En attendant cette réunion, le Comité d’organisation des Jeux des îles (Coji) a tenu sa première rencontre de cette année. Vu le sérieux affiché par les responsables des différentes commissions, le Chief Executive Officer (CEO) de cet organisme, Jean-Pierre Sauzier, affiche une certaine sérénité. « Nous avons beaucoup progressé et la confiance règne actuellement. Les commissions se sont mises au travail avec beaucoup de sérieux et les équipes ont été structurées et étoffées. »

Il en veut pour preuve le fait que cinq des sept hôtels de la région nord sollicités pour le logement des différentes délégations ont donné leur accord définitif. Selon lui, tout devrait être finalisé avec les deux autres d’ici à la fin de ce mois. Quant au Village des Jeux, il se situera dans un de ces établissements hôteliers et des navettes seront prévues de 18h à 22h des autres hôtels. Afin de rendre le lieu le plus animé possible, un professionnel de l’événementiel sera sollicité.

Au niveau des sponsors, un nombre intéressant s’est manifesté jusqu’ici et le Coji s’attend que tous ceux contactés répondent définitivement à l’appel d’ici juillet. Pour ce qui est des infrastructures, les consultants visitent actuellement les infrastructures déjà existantes et les travaux pour la remise à niveau de ces infrastructures devraient débuter d’ici à quelques semaines. Le Coji compte également solliciter un prestataire en vue des cérémonies d’ouverture et de clôture d’ici à la fin du mois prochain, de même qu’une équipe de professionnels pour la mascotte des Jeux.

Pour rappel, un concours national avait été lancé l’année dernière, mais les envois n’avaient pas séduit les membres du jury. Cette fois, le Coji s’attend que la mascotte et les pictogrammes soient prêts d’ici avril. Côté accréditations, la situation se trouve sous contrôle, alors que des appels d’offres ont été lancés au niveau de la Commission technique et sportive pour l’obtention des matériels à l’intention des différentes fédérations.