La partie de la pelouse bordant la clôture du terrain devrait aussi être prête dans un mois

L’état de la pelouse du New George V Stadium était jugé préoccupant à quelques semaines du coup d’envoi des 10es Jeux des îles. Mais ce matin, après avoir effectué un constat de visu, Jean-Pierre Sauzier s’est voulu plutôt rassurant.

« Il y a effectivement un peu d’accumulation d’eau sur le flanc droit, sinon, la pelouse est à 95% en état. Avec une ou deux semaines de soleil, les petits espaces verts seront prêts. Moi, je n’ai aucun doute, ce sera nickel », nous lance le Chief Executive Officer (CEO) du Comité d’Organisation des Jeux des îles. Un bon ensoleillement, c’est tout ce qui manque à la pelouse du légendaire stade de football mauricien pour que tout soit parfait le 18 juillet, soit à la veille de l’ouverture des Jeux, pour accueillir théoriquement l’un des trois premiers matchs prévus.

Le temps pluvieux qui rythme le quotidien de ceux qui surveillent l’état du terrain n’a pas été favorable ces deux dernières semaines. Mais le stade devrait être livré dans environ deux semaines, précise Oogesh Heeroo, le site manager. « C’est le climat et la pluie qui ralentissent la repousse. Il y a également un peu de levelling (remise à niveau) du terrain à faire pour qu’il soit prêt », indique pour sa part Jean-Pierre Sauzier.

Entre-temps, Ajay Munds, représentant de la firme consultante Top Turf, qui est chargé justement de la remise en état de la pelouse, est appelé à nous donner plus de détails. « Il reste à appliquer deux fois des fertilisants, à effectuer deux fois le levelling et enfin passer deux fois au moins la tondeuse avant le 19 juillet. Les traces de rocksand que vous avez vues dans certaines parties sur les flancs servent à la remettre à niveau. Et jusqu’ici, on est plutôt satisfait. S’il n’avait pas autant plu, tout serait bon. Mais dans un mois, ce sera prêt », assure-t-il. Il faut savoir que la seule variété d’herbe qui a été privilégiée est celle du Chiendent, « qui résiste mieux à la chaleur, à l’eau et qui est plus pratique à entretenir. »

Jean-Pierre Sauzier, ici en compagnie d’Ooguesh Heeroo, le Site Manager du stade, lors de la visite effectuée ce matin

À part cela, Jean-Pierre Sauzier s’est dit satisfait de l’état des lieux. « Il reste de petites retouches. Mais le stade est propre et repeint, les gradins et les places sont quasiment prêts », Du coup, il avoue n’être « pas du tout inquiet de l’état de la pelouse. Par contre, il nous reste des travaux signalétiques qui vont débuter bientôt pour habiller l’enceinte de panneaux de publicités. » Il compte aussi repasser dans deux semaines pour effectuer le suivi. « À cette heure (ce matin), on n’a pas trop de souci. On est dans les temps. »