• La handisportive reconnaissante de ce geste de l’État envers elle et ses paires

C’est désormais officiel depuis vendredi soir. La handisportive Noemi Alphonse défilera et ouvrira la marche du Club Maurice lors de la soirée du 19 juillet prochain, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des 10es Jeux des Iles de l’océan Indien au stade Anjalay Coopen, à Belle Vue. Elle a été désignée d’être le porte-drapeau lors du grand rassemblement des athlètes, tenu à la State House à Réduit. À chaud, Noemi Alphonse s’est dite  très émue par cette reconnaissance et a parlé de «grande fierté, non seulement pour moi, mais aussi pour tous les handisportifs, de défiler avec le quadricolore devant ma famille, mes amis et toute l’île Maurice.»

Non retenue pour les Jeux de 2015 à La Réunion – elle était souffrante lorsqu’elle a participé à l’unique épreuve de sélection – Noemi Alphonse participera donc à ses premiers JIOI dans exactement 19 jours. «Non seulement je participerai à ces Jeux, mais je serai aussi le porte-drapeau de mon pays. C’est impensable et je remercie le ministère de la Jeunesse et des Sports pour cette reconnaissance et surtout sa décision de mettre en valeur une handisportive. C’est une décision forte dans le sens où le ministère n’a pas fait pas de distinction entre un athlète valide et une handisportive. Nous avons tous été mis sur le même pied d’égalité et je considère cela d’exceptionnelle», fait-elle ressortir.

Noemi Alphonse se dit aussi très fier que, pour la première fois dans l’histoire du sport mauricien, une handisportive se voit confier de telles responsabilités qui ne se limite, selon elle, pas seulement à porter le quadricolore. «À mon sens, c’est une grande responsabilité que d’avoir ce drapeau en main. Il m’incombe d’être un exemple, voire un modèle pour les autres. Je tâcherai aussi de motiver tous mes amis athlètes, à donner le meilleur d’eux-mêmes. À mon niveau, je ferai de mon mieux pour remporter la médaille d’or au 1500m dont je rêve depuis longtemps», déclare-t-elle.
Multiple recordwoman

La multiple recordwoman (100m, 200m, 400m, 800m, 1500m et 5000m) partage d’ailleurs sa joie avec tous les handisportifs de Maurice. «C’est une grande fierté pour moi, mais aussi pour tous les handisportifs de l’île. Même si c’était un autre qui avait été choisi à ma place, j’aurai été très heureuse. C’est aussi ça le sport», avance-t-elle. Selon Noemi Alphonse, cette nomination est sans conteste une reconnaissance très forte de l’Etat, par rapport aux quatre longues années de travail et de sacrifice. «Je n’ai épargné aucun effort pour arriver au niveau. Je n’ai  jamais cessé de me surpasser, afin de faire honneur à mon pays et aujourd’hui c’est mon pays qui décide de m’honorer.»

Pour Noemi Alphonse, cette nomination ne peut que l’encourager à faire encore mieux aux JIOI d’abord et ensuite aux Championnats du monde de novembre prochain, à Dubaï et éventuellement aux Jeux Paralympiques de 2020, à Tokyo, au Japon. «L’objectif est de remporter une médaille aux Mondiaux et valider ma qualification pour les Jeux paralympiques. Je suis encore jeune et à long terme, j’aurais bien aimé faire un podium, à ces derniers Jeux, mais également aux Jeux du Commonwealth», précise-t-elle.

Sans le soutien de son entourage toutefois, elle ne pourra atteindre ces objectifs, a-t-elle fait remarquer. «Je remercie mes parents, ma famille, mes amis, mon entraîneur Jean-Marie Bhugeerathee et tout le staff technique, les membres et les athlètes de Magic Parasports, mes camarades d’entraînement, le MJS, mes sponsors ABC Motors et Phoenix Beverages Limited, sans oublier Marissa Nel, qui confectionne mes prothèses. Pour les JIOI d’ailleurs, j’en ai fait faire une aux couleurs du quadricolore de Maurice. Ce sera génial», conclut-elle.