L’ultime rassemblement du Club Maurice en vue des JIOI à La Réunion (1er au 9 août) s’est tenu hier à l’hôtel Tamassa à Bel Ombre. À un peu plus d’une semaine de l’événement, c’était le moment de créer des liens au sein de la délégation, mais aussi de dévoiler les capitaines, le porte-drapeau et les différentes tenues de la délégation mauricienne, à une semaine de l’échéance.
C’était le moment pour les différents intervenants de demander que Maurice soit en ordre de bataille pour les Jeux. Le cadre était posé pour une séance de team building en amont de la soirée. Plage, marquises érigées pour le dîner, tenues spécialement dessinées par l’équipementier Adidas pour le Club Maurice : en somme, les petits plats dans les grands, histoire de faire comprendre que l’heure est aux choses sérieuses.
Ainsi, le point d’orgue du discours du ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, a été le chiffre de Rs 30 000. « Désormais, une médaille d’or aux JIOI vaudra Rs 30 000 au lieu des Rs 23 000. Ce n’est pas une récompense, mais une motivation supplémentaire pour vous aider à viser plus haut ».
D’ailleurs, cette hausse fait partie d’une stratégie plaçant l’athlète au coeur du développement. « Nous avons veillé que vos préparations respectives soient taillées sur mesure, avec l’apport de nutritionnistes et de psychologues, car nous savons que dans le sport moderne tout se joue au mental ».
Sur le cas de la judokate Christiane Legentil, blessée et donc forfait pour les JIOI, Yogida Sawmynaden a rappelé que « les risques de blessures existent. Vous n’êtes pas des machines ». Cependant, le ministre a vertement critiqué certains employeurs qui n’ont pas hésiter à menacer les athlètes de haut niveau de licenciement après les JIOI.
« C’est une attitude inconcevable. Il faut que cette hypocrisie cesse. Nous voulons et oeuvrons pour que le statut d’athlète de haut niveau soit reconnu et valorisé ». Il a aussi demandé aux athlètes de faire preuve de sérieux. « Vous êtes les modèles de notre jeunesse. Pour cette raison, dépassez vos limites et soyez toujours disciplinés ».
Giandev Moteea, président du Club Maurice, a souhaité que la moisson de médailles soit bonne. « Nous avons mis en place le projet Road to 2015 afin de nous assurer que les athlètes aient la meilleure préparation possible », a-t-il rappelé dans son allocution, appelant également à la discipline et à l’esprit de fair-play au sein du Club Maurice. « Ce rassemblement se veut un exercice motivant pour les athlètes qui iront à La Réunion ».
De son côté, Gilbert Gnany, Chief Strategy Officer de la Mauritius Commercial Bank (MCB), a exhorté le Club Maurice à faire de son mieux. « Sachez que rien n’est impossible. Vos exploits seront les repères des générations à venir », a-t-il conclu, en soulignant au passage que le slogan de l’institution bancaire pour les JIOI est Krwar. Trase. Resi.
Avant de passer à des choses plus sérieuses, il fallait que l’ambiance soit festive. Pour cela, le Club Maurice avait fait appel à Mr Love, qui a interprété la chanson officielle de la délégation, Ale nou ti zil Moris.