Beejhaye Ramdenee (à gauche) au côté de l'ex directeur général par interim, Anooj Ramsurrun (à dr.)

Ceux qui ne pourront pas avoir accès aux sites de compétition lors des 10es Jeux des îles ne devront pas désespérer. La Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), en collaboration avec l’Association des Radios Télévisions de l’océan Indien (ARTOI), a prévu une très large couverture de cette manifestation. Et ce, à travers des directs sur les chaînes YS TV, TV 3 et Senn Kreol, des différés et un magazine quotidien de 26 minutes à partir de 20 h 30 sur YS TV.

Le coup d’envoi sera donné jeudi avec les rencontres de football prévues au stade George V à Curepipe et celui d’Auguste-Vollaire à Flacq. Mayotte/Comores sera ainsi retransmis sur MBC 3 et les deux autres rencontres, à savoir Maurice/Seychelles et Réunion/ Maldives sur YS TV. « Nous avons mis les gros moyens pour réussir des Jeux sept étoiles, après plus d’un an de préparatifs », a d’emblée fait ressortir Beejhaye Ramdenee, président du conseil d’administration de la MBC, lors d’un point de presse tenu hier après-midi.

Avec à ses côtés Anooj Ramsurrun, directeur général, et d’autres membres du personnel, dont Jug Gocool, responsable de la rédaction sportive, il a mis l’accent sur le fait que cette entreprise a été rendue possible avec l’acquisition de deux camions régies au coût de plus de Rs 100 millions, et dotés de huit caméras et quatre micros. « Cette retransmission sera du même niveau que celle des Jeux Olympiques. Cette diffusion sera de qualité et hors pair, avec notamment des live streamings et la diffusion sur le site web de la MBC », a ajouté Beejhaye Ramdenee, tout en soulignant l’amitié et l’entente parfaite entre les différentes stations de l’océan Indien.

De son côté, Jug Gocool a fait remarquer qu’à l’heure de la haute technologie, la MBC et l’ARTOI ont voulu placer la barre haut. « Toutes les conditions sont réunies pour un produit d’excellence et de qualité », a-t-il confirmé. C’est ainsi que les disciplines les plus prisées, à savoir le football, l’athlétisme, la natation, la boxe et le judo seront retransmises en intégralité. Il en sera de même pour les demi-finales et finales de volley-ball et de basket-ball, et la finale de rugby. Par contre, les compétitions de tennis de table, d’haltérophilie et de badminton seront enregistrées et diffusées en soirée. Des discussions sont entamées avec la fédération de cyclisme et le comité d’organisation des Jeux pour une retransmission live ou en léger différé du contre la montre par équipes en cyclisme.

Pour ce qui est de la voile et du beach-volley, une couverture conséquente sera assurée, avec de larges extraits en soirée. Outre le magazine des Jeux, une prise d’antenne sera assurée en journée pour un multiplex, alors qu’un plateau se tiendra également à l’hôtel Intercontinental à Balaclava pour un duplex. Du côté de la radio, de même que sur Best FM pour la version hindoustanie, une présence sera assurée en permanence. En somme, la MBC, avec un investissement de Rs 30 millions, veut atteindre ses objectifs, à savoir informer et mobiliser la population des différentes îles, et motiver les sportifs.