À moins de cinq mois de la 9e édition des Jeux des îles, le silence radio perdure du côté des Maldives. Toutes les démarches effectuées par les responsables du Conseil International des Jeux (Cij), dont le président Philippe Hao Thyn Voon, pour se mettre en contact avec les dirigeants de l’archipel sont demeurées vaines jusqu’ici. Pour rappel, un délai, soit la fin de ce mois, avait été donné aux Maldives afin qu’elles se manifestent quant à leur participation aux JIOI prévus à l’île de La Réunion du 1er au 9 août prochain.
« Nous sommes toujours dans l’expectative. Nos différents courriers sont demeurés sans réponse et nous avons expédié un nouveau rappel », souligne Philippe Hao Thyn Voon. Ce dernier se dit conscient que cette absence de communication ralentit le travail organisationnel et avance qu’une décision finale devra être prise avant le 13 mai, soit le jour de la tenue de la réunion du Cij à l’île soeur. Rappelons que dans un premier temps un délai avait été accordé aux Maldives, soit début mars, mais celui-ci avait par la suite été étendu jusqu’à la fin de ce mois.
Le Cij se trouve également dans le flou concernant la position des Comores quant à l’organisation des 10es JIOI en 2019. Une visite devait y être effectuée au cours des prochaines semaines, soit avant la réunion du Cij, mais les correspondances expédiées sont demeurées sans réponse. Selon Philippe Hao Thyn Voon, les Comores feraient face à un sérieux problème de fourniture électrique.
Par contre, les nouvelles sont plus réjouissantes du côté des Seychelles, où le président du comité national olympique, Antonio Gopal, a exprimé sa satisfaction quant aux décisions prises lors de la réunion du Cij tenue le mois dernier à La Réunion. « Les Seychelles avaient exprimé leurs griefs concernant la voile, l’haltérophilie et le tennis de table. Au bout du compte, elles ont dit leur satisfaction quant aux décisions prises », se réjouit le président du Cij. L’archipel devrait être représentée par environ 400 sportifs lors de cette neuvième édition des JIOI.
Par ailleurs, l’assemblée générale ordinaire du Comité organisateur des Jeux des îles (Coji) s’est tenue le 6 mars dernier à la maison des sports de Champ-Fleuri sous la présidence de Thierry Grimaud. L’occasion pour ce dernier d’officialiser l’allongement de la compétition, soit du 1er au 9 août, et d’appeler toutes les forces vives à la mobilisation en vue de cette échéance.
Dans un entretien accordé au Quotidien de la Réunion, Thierry Grimaud a demandé à plus d’action de la part des comités et ligues à l’approche de la manifestation. « Je pense qu’ils vont sentir un peu la pression de l’événement et se dire qu’il faut qu’ils bougent un peu plus. Je pense qu’ils sont conscients que cela ne peut plus tenir et qu’il faut agir. Heureusement que cela concerne une minorité ».
Le président du Coji dit également s’attendre à une belle cérémonie d’ouverture. Et d’ajouter : « Ce que je recherche, c’est de faire de beaux Jeux, où la population se retrouve et suive l’événement. Pas seulement la délégation de La Réunion, mais l’ensemble des athlètes, car c’est une fête que l’on propose. » Pour ensuite conclure : « Le sport doit sortir vainqueur. »