Alors que les Jeux approchent à grands pas, un duel Madagascar/Maurice est monté en épingle dans la presse de la Grande île. Sur le papier, les athlètes mauriciens partiront « légèrement favoris en sprint long et court », tandis que les Malgaches devraient, en dehors du marathon où ils sont a priori les grands favoris, « faire la différence en fond et demi-fond. » La Réunion et les Seychelles devraient quant à elles se tailler la part du lion dans « les épreuves de concours. »
Voilà comment voit-on venir les choses à Madagascar à jour J-34 de l’échéance. Mais la presse malgache a fait monter les enchères en rappelant qu’en 2007 Madagascar avait raflé 23 médailles d’or sur les 46 en jeu, loin devant Maurice, 2e avec une dizaine de médailles d’or.
« À Mahé, l’athlétisme malgache mettra la barre encore plus haut en visant 24 médailles d’or, alors que Maurice voudrait bien renverser la situation. D’ailleurs, les deux camps n’ont pas caché leurs ambitions respectives au vu des résultats de leurs athlètes par rapport à l’ensemble de la région », peut-on y lire.
Mention est ainsi faite du récent stage et des compétitions qu’ont effectués en France et en Afrique les sprinters mauriciens et les athlètes du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam) dont la Malgache Olga Razanamalala. Celle-ci s’était imposée à Nantes (57”58) et au Congo-Brazzaville (57”72) au 400 m haies. Grande favorite de l’épreuve, elle l’est aussi au 400 m et au 4×400 m.
Au 400 m haies hommes, « un certain Philippe Djaovazaha sera la challenger numéro un » du Mauricien Antonio Vieillesse, vainqueur en 2007 à Tana en 51”36. Membre du Ciam, Djaovazaha tentera « de détrôner » ce dernier. « En effet, après un championnat national soldé par un succès, Djaovazaha est retourné à Maurice pour poursuivre son planning d’entraînement au sein du Ciam. » Antonio Vieillesseest doncprévenu !
Mais tout cela n’est que spéculation. Car c’est une fois sur la piste que tout se jouera pour de vrai. Et gare aux surprises !