Rivo (poing levé, au fond) avait conduit la sélection réunionnaise à la consécration lors des derniers JIOI

Après avoir conduit la sélection masculine de volley-ball de La Réunion à un sacre historique aux derniers Jeux des îles en 2015, Rivo bénéficiera de nouveau de la confiance de la Ligue réunionnaise. Par contre, David Françoise n’a pas été retenu cette fois à la tête de la sélection féminine et sera remplacé par Johan Vitry. Du côté du beach-volley, Mathieu Coulet et Christophe Estève seront responsables des équipes masculine et féminine respectivement.

Ce sera un troisième mandat consécutif pour Rivo, entraîneur d’origine malgache qui était aux commandes du Tampon Gecko Volley jusqu’à la fin de la saison dernière. Médaillé d’argent aux Seychelles en 2011, il s’attend que son groupe se montre tout aussi performant que lors de la dernière édition devant son public. « J’ai commencé l’aventure il y a huit ans. Nous aurons un gros travail à faire sur un an et le but sera de trouver la meilleure équipe possible », a-t-il expliqué au Quotidien de la Réunion. En balance avec Stanley Cès et Fabrice Laroque, Rivo, qui aura Éric Christina en tant qu’adjoint, compte tenir bientôt un premier rassemblement qui verra la présence de joueurs évoluant en France. Reste à savoir si Stephane Boyer, qui évolue au sein de l’équipe de France, répondra à l’appel.

Du côté de la sélection féminine, Florence Avaby, présidente de la ligue réunionnaise, a ainsi justifié le choix de Johan Vitry : « Il possède un bon bagage et une belle expérience auprès des jeunes et des filles. » 42 ans, responsable de l’équipe féminine du VBC Saint-Denis depuis quatre saisons, le nouveau sélectionneur compte s’appuyer sur la nouvelle génération et notamment les joueuses ayant brillé lors de la dernière édition des Jeux de la CJSOI. « Je compte construire une équipe avec une grosse présence de joueuses locales et mettre en avant les joueuses de la CJSOI », a indiqué Johan Vitry, dont l’adjoint n’a pas encore été désigné. Toutefois, la présence de Yasmina Tangay et Jade Cholet, qui évoluent en France, fait également partie de ses plans.

Pour ce qui est du beachvolley, Mathieu Coulet, vicechampion de l’île sœur en 2×2 aux côtés de Dimitri Dossard et élément du Tampon Gecko Volley en salle, a donc été titularisé au niveau masculin. Il a prévu un premier rassemblement le 19 courant au Palm Beach à Grande Anse en vue d’une présélection et compte tenir des rassemblements tous les week-ends à partir du début du mois prochain. Quant à Christophe Estève, il compte mettre à profit son expérience en tant que champion de France de cette discipline aux côtés des frères Guermeur. C’est ainsi que deux rassemblements sont programmés le mois prochain à Saint-Denis et Saint-Paul. Christophe Estève a déjà fixé son objectif. « Nous y allons pour gagner. Si les deux équipes peuvent monter sur le podium, ce sera parfait. »