Cent jeunes participants aux Journées mondiales de la jeunesse, accompagnés du père Steves Babooram (responsable de la Pastorale des Jeunes au diocèse de Port-Louis), ont pris l’avion ce matin pour l’Espagne afin de rencontrer le pape Benoît lors de cette rencontre internationale. 1,5 million de pèlerins à travers le monde sont attendus aux XXVIes JMJ qui se tiendront du 16 au 21 août 2011.
« Tout est prêt ! Nous avons déjà un pied dans l’avion », nous confiait le père Steves Babooram – responsable de la Pastorale des Jeunes au diocèse de Port-Louis – deux jours avant le grand départ de la délégation mauricienne des JMJistes pour Madrid. Mais avant, elle fera un détour par l’Italie pour un pèlerinage du 1er au 5 août avant de gagner l’Espagne, où des milliers de jeunes attendent de vivre une grande expérience spirituelle et culturelle parmi des milliers de jeunes issus des quatre coins du monde.
Pour cette présente édition des JMJ, le thème choisi par le pape Benoît XVI est : « Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi » (Colossiens 2,7). Les JMJ sont célébrées chaque année dans chaque diocèse du monde pour le dimanche des Rameaux. Mais à l’invitation du pape, un grand rassemblement international a lieu tous les trois ans dans une grande ville, où ces journées sont marquées par plusieurs activités culminant avec la grande messe présidée par le souverain pontife.
Comme à chaque édition des JMJ, une préparation spirituelle des jeunes est nécessaire. Celle-ci a débuté en août de l’année dernière avec plusieurs rencontres à travers l’île. La dernière rencontre de préparation au Collège  Lorette de Port-Louis (LCPL) le week-end précédent a été particulièrement intense, affirme le père Steves Babooram. Cela, explique notre interlocuteur, a été l’occasion pour ceux qui préparent les JMJ et les jeunes participants de revenir sur une année de préparation et de réfléchir sur la signification de la Croix des JMJ.
« Cela a été un temps très fort pour les participants. Le groupe est soudé et les jeunes ont réaffirmé leur foi en la Croix », explique le responsable diocésain de la Pastorale des Jeunes. Dans son éclairage sur les JMJ sur le site du Diocèse, le prêtre parle d’un « désir légitime des jeunes participants de s’ouvrir sur le monde, sur d’autres réalités socioculturelles des jeunes qu’ils vont rencontrer, sans oublier les sites qu’ils vont pouvoir visiter tant à Rome qu’à Loyola, Madrid et ailleurs. »