Elles ne pouvaient rêver de tâche aussi insurmontable et herculéenne pour leur première sortie dans une édition des Jeux Olympiques. Ce soir à partir de 20h30 au Ionic Horse Guards Parade, la paire mauricienne de beach volley constituée de Natacha Rigobert et d’Élodie Li Yuk Lo trouvera sur sa route les championnes du monde en exercice, à savoir les Brésiliennes Juliana Felisberta Silva et Larissa Franca, pour la première rencontre comptant pour la poule A.
Devant 15 000 spectateurs, ce duel s’annonce a priori et sur le papier déséquilibré. D’un côté, des Brésiliennes données comme favorites pour la médaille d’or, qui ont disputé 105 tournois ensemble, en ont remporté 44, ont terminé à la deuxième place dans 41 autres et se sont retrouvées à la première place en six occasions lors du World Tour. De l’autre, des Mauriciennes qui ont découvert le circuit international depuis trois saisons et qui essaient tant bien que mal de soutenir la comparaison lors de leurs différentes sorties internationales.
Reste que les deux Mauriciennes ont su concrétiser leur rêve, à savoir décrocher leur qualification olympique. Et ce, à force de sacrifices et de volonté. Au Rwanda, lors du tournoi continental en avril dernier, Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo avaient obtenu le précieux sésame après s’être retrouvées sur la plus haute marche du podium lors des derniers Jeux d’Afrique en octobre de l’année dernière. Depuis leur qualification, elles ont participé à des compétitions relevées en Chine, à Rome, à Berlin et en Autriche. Aucune victoire à la clé certes, mais de l’expérience emmagasinée.
Aujourd’hui, ce sera encore un autre défi à relever. « Les Brésiliennes sont définitivement très costaudes, pour ne pas dire inabordables. Toutefois, nous allons nous battre », avance Natacha Rigobert. Il s’agira somme toute de faire mieux que lors du Grand Slam disputé à Sanya en Chine, où les Brésiliennes avaient fait la différence en deux sets (21-11 et 21-7).
Du côté brésilien, Juliana Felisberta Silva en sera à sa première participation aux Jeux Olympiques. Elle avait dû déclarer forfait lors de la dernière édition en raison d’une blessure au genou. Larissa Franca était alors associée à Anna Paula Connelly, et cette paire avait terminé à la cinquième place. Cette fois, Larissa Franca vise beaucoup plus haut.
« Notre objectif demeure la médaille d’or, d’autant que cette compétition compte beaucoup pour moi. Avec Juliana comme partenaire, nous avons été très performantes jusqu’ici. Toutefois, les Jeux Olympiques sont différents des World Tours. Cette compétition demande encore plus de concentration et de force mentale. Nous devrons ainsi aborder chaque rencontre comme une finale. »
L’autre rencontre de ce groupe opposera ce soir les Tchèques Lenka Hajeckova et Hana Klapalova aux Allemandes Katrin Hloltwixk et Ilka Semmler. Pour rappel, Rigobert et Li Yuk Lo seront de nouveau en action lundi à midi face aux Tchèques avant de boucler leur tour qualificatif face aux Allemandes mercredi (13h). Il est à noter que les deux meilleures équipes des six différents groupes de même que les quatre meilleurs troisièmes accéderont au tour suivant.