Comme l’on pouvait s’y attendre, la paire mauricienne Natacha Rigobert/Élodie Li Yuk Lo n’a pas été en mesure de rivaliser hier avec les championnes du monde en exercice, les Brésiliennes Juliana Felisberta et Larissa Franca. Elles se sont inclinées en deux manches (5-21, 10-21) pour une rencontre qui n’aura duré que 28 minutes. La paire mauricienne tentera de rebondir lundi face à la République Tchèque.
Elles auront tout tenter mais en face, c’était un tout autre niveau. Juliana Felisberta et Larissa France ont facilement dominé hier au Ionic Horse Guards Parade l’équipe mauricienne, qui n’aura pourtant pas démérité. « Nous savions que nous allions souffrir. Elle nous ont pas fait de cadeaux, étant supérieurs dans tous les compartiments du jeu. Il ne faut pas oublier que ce sont des joueuses professionnels. Nous n’avons pas à rougir de cette défaite car nous conservons toujours des chances de qualification », a fait ressortir Natacha Rigobert. Les Mauriciennes, championne d’Afrique en titre ont essayé tant bien que mal de limiter la casse dans la partie.
« Nous n’avons jamais baissé les bras. Par moment, on arrivait à exister mais elles étaient trop fortes. Élodie et moi avons été agressé du début jusqu’a la fin. Larissa Franca est une joueuses extraordinaire et est l’une des meilleures passeuses au monde. Elles n’ont pratiquement pas fait de faute au service. C’est cela le haut niveau. Si nous devions faire une comparaison, c’est comme si un joueur de tennis pas classé affrontait le grand Roger Federer. Nous devons apprendre de cette défaite et continuer à avancer avec toujours le même mental d’acier. », a soutenu Natacha Rigobert. En effet, les deux joueuses mauriciennes affirme que la messe est loin d’être dite. « Nous allons continuer à nous bagarrer. Nous sommes des battantes. Nous avons tellement galérer pour en arriver là. Nous avons fait tellement fait de sacrifices pour arriver jusqu’au Jeux. L’abandon ne fait en aucun cas partie de notre vocabulaire. Nous nous donnerons à 200% comme nous le faisons toujours. Nous avons déjà nos yeux rivés sur les joueuses Tchèques. Nous continuerons à faire honneur au quadricolore », ont-t-elle déclarée.
Les prochaines adversaires des Mauriciennes seront Lenka Hajeckova et Hana Klapalova. « Nous espérons pouvoir poser notre jeu face aux Tchèques chôse que nous n’avons pas été en mesure de faire contre les numéro 1 mondiales. Notre rage de vaincre est toujours intactes. Aucune rencontre ne sera facile et nous allons tout faire pour pousser nos adversaires dans leurs retranchements. Nous ne sommes pas venu ici (Londres) pour faire de la figuration », a avoué Natacha Rigobert avec beaucoup de détermination. Il est à noter que plus de 15,000 spectateurs avaient assisté à la première rencontre de cette poule A entre les Mauriciennes et les Brésiliennes. « C’était très intense. Le public était chaud et c’était super. Il y a beaucoup de ferveur et c’est extraordinaire ».