Après Karis Teetan à Hong-Kong, Nooresh Juglall à Singapour et Akash Aucharuz, champion apprentice en Afrique du Sud, entre autres, au autre cavalier Mauricien a fait parler de lui sur la scène internationale récemment. Il s’agit de Nivesh Teeluck qui exerce en Nouvelle-Zélande. L’apprenti de 27 ans s’est offert un doublé le 12 juillet dernier à Trentham, le tout premier de sa carrière, en menant à la victoire l’extrême outsider Share The Blame pour le compte de l’entraîneur Gerald Innes et Aplomb pour le compte de Karen Zimmerman à qui il est attaché. À ce jour, il enregistre  six victoires en terre néo-zélandaise et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.
Après avoir fait ses premières armes sous la houlette d’André Bungaroo à Maurice, Nivesh Teeluck a mis le cap sur l’Australie en 2009, plus précisément au Queensland, avec pour objectif de décrocher une licence d’entraîneur. Toutefois, il devait changer de fusil d’épaule sur les conseils de son instructeur. « He said I was too young for that and I did a riding course », devait-il confier dans une déclaration de presse. C’est ainsi qu’il obtint sa licence pour monter en course en 2011 où en six montes, il ramena quatre accessits. Mais l’aventure devait prendre fin à l’expiration de son visa d’étudiant et Nivesh Teeluck n’eut d’autre choix que de revenir à Maurice où il ne monta pas en compétition pendant deux ans.
La passion pour la race équine prenant le dessus, Nivesh Teeluck approcha le licencing department de la New Zeland Thoroughbred Racing  l’année suivante, qui après avoir étudié son dossier, approuva sa demande. Lors de sa première saison en terre néo-zélandaise, il pilota six gagnants, dont le premier porte le nom de The Rahtwo Rebel pour le compte de l’entraîneur Wayne Morris.
Nivesh Teeluck, qui a, entre-temps, épousé une néo-zélandaise, est depuis attaché à l’écurie dirigée par Karen Zimmerman. Cette dernière n’a pas tari d’éloges à son sujet. « He’s going along well and he always listens to what he’s told and takes on all the advice. He’s made really good improvement», a-t-elle déclaré.