« Près de 1% de la population mondiale est touchée par l’autisme. Quelque 10 000 Mauriciens sont donc autistes. C’est beaucoup. Il y a par conséquent un important besoin au niveau de la prise en charge », fait ressortir Joffret Bodet, psychologue et superviseur au CEDAM (Centre Evaluation et Diagnostique pour l’Autisme à Maurice). À ce jour, en dépit du nombre important d’autistes, le CEDAM est le seul de l’île à pouvoir poser un diagnostic pour ce trouble du développement. Notre interviewé poursuit : « Il n’est pas normal que nous ayons une liste d’attente d’un an pour les diagnostics. Les autorités devraient être sensibles à cette question. Il y a un besoin d’associations spécialisées, de professionnels… On a besoin de financement. » Le psychologue rappelle que l’autisme n’est pas une maladie qui se traite au moyen de médicaments, mais « c’est davantage la prise en charge qui contribuera au mieux-être de la personne ».