Ce sont les sprinters de la C3 qui constituaient l’entrée de la première tranche de ce week-end hippique en attendant le plat de résistance du lendemain où le gratin du turf se donnait rendez-vous. L’occasion pour Emerald Approach d’inscrire sa première victoire sur notre turf au terme d’une ligne droite époustouflante. Après Seeking Angelo une semaine plus tôt, l’écurie Rousset ajouta donc une deuxième épreuve phare à son palmarès 2014 pour consolider davantage son fauteuil de leader. C’est toutefois l’écurie Merven et son jockey Cédric Ségeon qui furent les héros de cette septième journée en s’offrant un joli triplé signé les outsiders Magic’s Magic, Princeton et Ruby King. Si ce duo a marqué leur retour à l’avant plan, l’écurie Maingard et Robbie Burke ont mis un autre doublé à leur actif avec le prometteur Ted Bassett et le régulier Tube Wave qui n’a pas fait dans la dentelle pour son premier essai sur 1850m. En menant à bon port Wing Man, Johan Victoire a quelque peu fait taire les critiques à son égard alors que The Colonels Son, très appuyé au niveau du betting, a été la plus grosse surprise de cette journée.
Même s’il termina à plus de 5L de Bulsara dans la Duchesse, Emerald Approach fut loin d’être ridicule dans cette première classique de notre calendrier hippique. Aligné cette fois dans un lot plus à sa portée, le pensionnaire de l’écurie Rousset a démontré qu’il a un certain potentiel et qu’il faudra compter avec lui à l’avenir.
C’est Icy Jet qui eut la meilleure mise en action et s’installa sans grandes difficultés dans la position tête et corde. Sollicité par Rye Joorawon, Winter Skye prit sa foulée pour se placer en deuxième position précédant dans l’ordre Snappy, Rock Of Arts, Master Mascus, Traianius, Seneschal, Emerald Approach, qui avait à son extérieur Glitter Star alors que Silver Flyer et Besugo fermaient le cortège.
Icy Jet imprima un train soutenu à l’épreuve à tel point que le peloton fut coupé en deux dans la descente. Environ cinq longueurs séparaient le quatrième Rock Of Arts de Master Mascus cinquième et qui emmenait le second peloton.  On remarqua aussi que Rye Joorawon (Winter Skye) quitta les barres pour évoluer sur l’arrière-main du meneur, ce dont en profita Snappy pour se rapprocher du meneur.
Icy Jet poursuivit sur sa lancée et en jetant un coup d’oeil à notre chronomètre, on se demandait s’il allait pouvoir tenir jusqu’au bout. Incapable de suivre le rythme imposé par le coursier de l’écurie Perdrau, Winter Skye fut le premier à jeter l’éponge au 400m. A ce moment précis, Snappy et Rock Of Arts furent les mieux placés pour la victoire alors que l’éventuel vainqueur accusait quelque six longueurs de retard.
Icy Jet aborda la dernière ligne droite sous la menace expresse de Snappy et Rock Of Arts. La monture de Woodworth n’offrit aucune résistance et laissa le soin à ces deux protagonistes d’en découdre. Alors qu’en pensait que la victoire allait revenir à l’un d’entre eux, on assista à la fulgurante remontée d’Emerald Approach en pleine piste. Tel un boulet de canon, la monture de Geroudis grapilla du terrain à chaque foulée pour reprendre dans un premier temps Rock Of Arts avant de dominer Snappy à environ 75 mètres du poteau. Besugo, qui reprenait la compétition après plusieurs mois d’absence, réalisa une bonne fin de course pour compléter le quartet. La déception est sans doute venu, d’Icy Jet qui partit sur des bases trop élevées et qui se retrouva à l’arrivée à plus de 7L d’Emerald Approach qui boucla les 1365m dans le temps de 1.23.21.