À défaut de Piere Strydom qui vient d’entrer dans la légende récemment après avoir épinglé sa 5000e victoire ou Anton Marcus si ce n’est Anthony Delpech, l’Afrique du Sud sera représentée par le non moins célèbre Johnny Geroudis, qui exerce à Maurice depuis quatre ans et demi. Le Sud-Africain en sera à sa troisième participation à un tel événement et partira avec l’avantage de connaître non seulement la piste du Champ de Mars mais aussi les chevaux qu’il sera appelé à piloter.
Sud-Africain d’origine grecque, «Little Greek», comme on le surnommait au début de sa carrière, est un jockey qu’on ne présente plus. Âgé de 44 ans, il a connu une carrière fructueuse avec plus de 2000 victoires à son palmarès. Après son passage réussi à l’Académie, Johnny Geroudis devait obtenir sa licence de jockey en 1989 et c’est sous l’aile protectrice de l’entraîneur Patrick Shaw qu’il fi t ses premiers pas. C’est du reste sous la houlette de ce dernier qu’il remporta sa première victoire. Depuis, les succès s’enchaîneront à une vitesse vertigineuse pour ce jockey de 1,50m le Sud- Africain étant même associé à quelques cracks du turf sud-africain dont London News, Spook Express, Horse Chestnut et autre Teal avec qui il a remporté le July Handicap, la plus prestigieuse course en Afrique du Sud.
Celui qui dit avoir beaucoup appris de Gerald Turner et autres Stephen Jupp et Robbie Hill devait par la suite mettre le cap sur Singapour, où le succès continua à être au rendezvous. C’est du reste sur cette île de l’Asie du Sud-Est qu’il rencontra Yanti, celle avec qui il a convolé en justes noces à Maurice.
Avec le limogeage de Shane Dye par l’écurie Rousset au beau milieu de la saison 2010, c’est vers lui que l’état-major de cette écurie se tourna pour remplacer le bouillant Néo- Zélandais. Ce choix, les deux parties ne le regrettront pas.
Au Champ de Mars, outre le fait d’être à trois victoires de sa 200e, Johnny Geroudis peut se vanter d’avoir remporté toutes les courses prestigieuses de notre calendrier, à savoir la Duchesse, le Barbé, la Coupe d’Or et le Maiden. Il est aussi entré dans le Hall of Fame en juin 2011 lorsqu’il pilota cinq gagnants au cours d’une seule journée. Avec une moyenne de 35 victoires par saison depuis qu’il exerce à plein temps à Maurice, Johnny Geroudis sera un des jockeys à suivre ce week-end.