Team Southern Hemisphere, sous l’impulsion de son capitaine Johnny Geroudis samedi, avait montré la voie lorsqu’il était en selle sur Accelero, cheval de l’écurie Gujadhur. On a eu droit à une razzia le lendemain avec Hugh Bowman, Noel Callow, ainsi que Robbie Burke, qui a remplacé le premier nommé dans la 7e course. La cravache d’or 2012 estime que son équipe, qui s’est imposée avec 85 points au général, a été remarquable.
Johnny Geroudis, vous devez être fier de votre succès pour ce qui était votre première participation à un week-end international à Maurice…
C’est fantastique que Team Southern Hemisphere ait pu l’emporter. Je suis d’autant plus content que c’est une première expérience pour moi. J’ai joué le jeu et je me suis donné à fond. C’est une victoire qui fait vraiment plaisir. Toutefois, je dois remercier toute l’équipe pour cela. Les autres membres de mon équipe ont été excellents, notamment durant la deuxième manche du week-end. Cela dit, les autres cavaliers n’ont pas à rougir malgré la défaite.
Étiez-vous inquiet du forfait de Bowman dans la septième course ?
Avec Ghost Dog et Azapel, les turfistes mauriciens ont pu avoir un aperçu de son talent. Certes, Bowman est un excellent cavalier, mais je pense que son remplaçant, en l’occurrence Robbie Burke, est aussi fort que lui. Du coup, je m’étais dit que ça irait. En fait, il vaut mieux avoir Burke avec nous que contre nous (rires).
On est tenté de dire que la casaque bleue électrique vous sied à merveille…
(Rires) Finalement, ça c’est bien passé. Tout le monde pensait que j’allais être embêté, mais je me suis bien tiré d’affaires. Il faut souligner que j’ai remporté ma seule victoire du week-end avec Accelero, un pensionnaire de l’écurie Gujadhur.