Joss Stone sur scène, c’est du vrai bonheur. Un vocal percutant qui assure dans les basses comme dans les aigus et qui vous prend aux tripes. Une chanteuse infatigable qui bouillonne d’énergie et d’enthousiasme lorsqu’elle est sur scène. Un bout de femme tantôt réservée, tantôt expressive, qui séduit par sa simplicité, son charisme et sa sensualité.
Et ce n’est certainement pas le mauvais calcul de l’organisateur, Angel Live Events Ltd, qui avait pensé attirer une grosse foule et remplir les quelque 2,000 places de l’auditorium J&J, qui aura empêché la chanteuse britannique de livrer un show des plus convaincants et des plus divertissants.
Le concert avait à peine démarré que Joss Stone, pieds nus et sobrement vêtue, est allée à la rencontre de son public. Et c’était bien calculé de sa part d’inviter quelques membres du public à se lever et à danser avec elle. Ayant évidemment constaté la mince assistance présente, Joss Stone a demandé au public de se placer devant la scène pour vivre pleinement le concert. Cela a eu pour résultat de créer l’ambiance et d’inciter les gens à se laisser emporter par le groove si particulier de la jeune artiste.
Le clou de la soirée a certainement été le duo formé par Joss Stone et le chanteur Zulu. Deux registres et deux magnifiques voix ont fusionné pour le plus grand plaisir du public.
Après une heure et demie de live intense, c’est une artiste conquise par l’échange entre son public et elle qui a quitté la scène. Les fans de la vedette – certains sont repartis avec des roses blanches lancées vers le public par l’artiste – semblaient ravis. Vive la soul music !