La séance parlementaire d’hier après-midi a été très agitée, particulièrement au moment où Nita Deerpalsing a interpellé le ministre des Administrations régionales au sujet de l’absence du maire de Port-Louis, Aslam Hossenally, le jour des inondations meurtrières, soit le samedi 30 mars. Cela a donné lieu à des échanges déchaînés entre membres de l’Opposition et du Gouvernement, alors que le Speaker Razack Peeroo tentait de ramener le calme dans l’hémicycle.
L’interpellation de la députée travailliste Nita Deerpalsing était adressée au ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, mais en son absence, l’intérimat était assuré par le ministre de l’Environnement. Deva Virahsawmy a répondu que le lord-maire a quitté le pays le 29 mars et y est retourné le 6 avril. Aslam Hossenally était invité à un executive meeting le 1er avril au Laos, puis à un séminaire qui a débuté le lendemain.
Nita Deerpalsing a par la suite voulu savoir s’il était vrai qu’au moment où le lord-maire a appris la nouvelle des inondations dans la capitale, il se trouvait à Kuala Lumpur et avait la possibilité de rebrousser chemin. Le contenu de cette interpellation n’a visiblement pas plu à l’Opposition, suscitant un certain mécontentement et agitation de ses membres, qui ont lancé des invectives à l’encontre de la députée rouge. Et lorsque le parlementaire du MSM, Mahen Jhugroo, dans un élan de colère, a dit à Nita Deerpalsing « tou le semen to voyaze twa ! », la situation s’est envenimée; les parlementaires des deux rangs vociférant les uns envers les autres. Le Speaker Razack Peeroo tentant alors de calmer les esprits et de ramener l’ordre au sein de l’hémicycle, a demandé à Nita Deerpalsing de reformuler sa question. Mais les membres de l’Opposition ont soulevé de nouveau un tollé donnant lieu à un véritable chahut et provoquant la colère du Speaker qui tentait de nouveau de faire régner le calme.
Poursuivant, la députée rouge a voulu savoir si le lord-maire a présenté une motion d’urgence à la réunion des maires au Laos en vue de récolter de l’aide pour Maurice suite aux inondations du 30 mars. Deva Virahsawmy a répondu que la mairie de Port-Louis n’a rien récolté de ce voyage, mais qu’en contrepartie, celui-ci aura coûté Rs 172 000. L’opposition s’est alors enflammée devant cette réponse du ministre par intérim des Administrations régionales. Il y a eu par la suite une véritable cacophonie, avec les parlementaires devenant de plus en plus critiques de part et d’autre ; « Onze dimoun inn mor ! » Razack Peeroo, devant ce tapage, a menacé de suspendre la séance parlementaire.
Cependant, malgré la situation chaotique, le Speaker, qui a tenté de passer à la prochaine question de Nita Deerpalsing, ne s’était apparemment pas aperçu que le député du MMM Adil Ameer Meea, attendait une autorisation en vue de poser une question. Le député mauve devait insister, soutenant qu’il a levé la main à trois reprises. Toutefois, le Speaker lui a indiqué qu’il n’avait rien remarqué. L’agitation au sein de l’hémicycle a alors repris de plus belle, les membres du Gouvernement réclamant la sortie du député Adil Ameer Meea. « It’s unfair Mr Speaker Sir, it’s one-sided ! », devait avancer Joe Lesjongard.
Le speaker aura finalement permis à Nita Deerpalsing de poursuivre avec sa question.