Cette année, la Barclays compte sensibiliser la population sur le diabète. À cet effet, une campagne audiovisuelle et radiophonique a été lancée lundi lors d’une conférence de presse. Elle durera un mois.
La journée internationale du Diabète sera célébrée lundi 14 novembre. La Barclays, en collaboration avec le ministère de la Santé, a lancé une campagne de sensibilisation audiovisuelle qui durera un mois. Des clips de 45 secondes, réalisés sur avis d’experts médicaux dans les maladies non-transmissibles, apportent des conseils pratiques à ceux atteints de cette maladie, et sur la façon de l’éviter.
Ravin Dajee, directeur général de la Barclays, a rappelé l’engagement de la banque dans la lutte contre cette maladie. 50 % de son budget CSR est consacré à la lutte contre le diabète, a-t-il dit. « Le diabète touche 246 millions de personnes à travers le monde. Chaque dix secondes deux personnes au moins développent cette maladie et chaque dix secondes une personne en meurt. La Barclays s’est voulue encore plus parlante. Elle vient de l’avant avec une campagne Radio/Télé, d’une durée d’un mois. Cette sensibilisation intervient également en marge de la Journée internationale du diabète le 14 novembre prochain », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que la banque a deux objectifs: promouvoir les campagnes de dépistages gratuites pour toucher un plus grand nombre de Mauriciens, et sensibiliser la population sur cette maladie silencieuse. À Maurice, une personne sur cinq, âgée de 30 ans ou plus, vit avec le diabète. C’est l’un des pays ayant un taux de prévalence des plus élevés. Le ministre de la Santé Lormesh Bundhoo, également présent à cette conférence, a salué l’initiative de la Barclays, qui, dit-il, arrive à point nommé. Cette campagne, ajoute-t-il, « démontre la ferme volonté de la Barclays d’aider le gouvernement dans son élan de faire reculer les maladies non-transmissibles à Maurice. Celles-ci, a-t-il conclu, atteignent des proportions alarmantes ». À noter que la Barclays avait déjà paraphé un protocole d’accord en 2008, d’un montant de Rs 10 millions, s’étalant sur trois ans avec le ministère de la Santé. De plus, en 2010, la banque avait fait don d’une clinique mobile au ministère de la Santé et de la Qualité de la vie pour le dépistage des maladies non-transmissibles, à travers le pays.