« Fam angaz twa, pei bizin twa ! » C’est le thème choisi par la Commission des femmes du MMM pour marquer la Journée Internationale de la Femme. Une assemblée des déléguées est prévue ce samedi 10 mars à la salle des fêtes de Belle-Rose. Les députées mauves sont d’avis qu’il faut plus de femmes en politique pour faire entendre leurs voix et faire changer certaines choses.
Pour Arianne Navarre-Marie, présidente du MMM, le parti a toujours été à l’avant-garde en ce qui concerne la valorisation des femmes en politique. « La première femme maire, la première femme présidente d’un conseil de district et la première ministre des Droits de la Femme, étaient des initiatives du MMM. »
Elle a rappelé que le plan d’action de Beijing, datant de 1995, recommande une participation plus active des femmes en politique. Toutefois, reconnaît Arianne Navarre-Marie, les conditions imposées aux femmes ne sont pas toujours en leur faveur. Elle a cité le cas de l’assemblée nationale siégeant parfois jusqu’à deux heures du matin, qui décourage beaucoup de femmes. « Si nous sommes plus nombreuses, nous pouvons faire changer les choses. »
Mais à ce jour, il n’y a que 18 % de femmes à l’assemblée nationale, a précisé pour sa part Lysie Ribot, présidente de la Commission féminine du MMM. Maurice, 70e sur le plan mondial en matière de représentativité féminine, est loin derrière les Seychelles avec 43,8 %. C’est le Rwanda qui occupe la première place avec 56,3 %.
À une question du Mauricien, Lysie Ribot a par ailleurs déclaré que le MMM a refusé une invitation du regroupement Women In Politics pour l’institution d’une plateforme nationale. « Tant que ce regroupement sera politisé à outrance, nous ne nous y engagerons pas. » Lysie Ribot a aussi dénoncé le fait que cette plateforme sera lancée au cours des activités officielles du ministère de l’Égalité des genres.
Le MMM célébrera la femme le samedi 10 mars à la salle municipale de Belle-Rose à partir de 13 heures. Cette assemblée de déléguées sera présidée par Vedwantee Beegoo. Paul Bérenger, le leader du parti, Shirin Allyboccus, la doyenne des militantes actives, Nisha Kishna, présidente de l’aile jeune du parti, et d’autres membres s’adresseront à l’assemblée à cette occasion.