L’association Alzheimer de Maurice organise du mardi 20 au vendredi 23 des activités pour sensibiliser le personnel médical et paramédical, et le public sur cette maladie. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de l’Alzheimer observée le mercredi 21. Le Dr Pierre Catteau, gérontologue français et spécialiste de la maladie d’Alzheimer, sera à Maurice pour animer des ateliers de travail.
Le Dr Pierre Catteau rencontrera le mardi 20 septembre des patients et leurs parents au Centre Alzheimer de Belle-Rose. Une séance de formation destinée aux aides-soignants y est aussi prévue. Des médecins généralistes affectés à la clinique Bon Pasteur et ceux de l’hôpital Victoria bénéficieront d’une formation dispensée par le gérontologue.
Le spécialiste animera le mercredi 21 une conférence publique à la municipalité de Quatre-Bornes pour faciliter la compréhension de cette maladie. Les thèmes abordés seront les dernières actualités sur l’Alzheimer, le vécu et le diagnostic précoce de la maladie à Maurice. Une causerie est aussi prévue à l’université de Maurice.
« Les facettes de la démence » est le thème retenu cette année par l’Alzheimer Disease International (ADI). Il vise à attirer l’attention et rendre hommage à ceux oeuvrant par rapport à la maladie et à ses conséquences dans le monde, dont les personnes qui prodiguent des soins et répondent aux besoins des malades et les familles. Cette journée a aussi pour but de témoigner de la reconnaissance envers tous ceux qui n’ont pas honte de révéler qu’ils sont atteints d’Alzheimer.
Symptômes de la maladie
La prévalence d’Alzheimer est liée directement au vieillissement de la population car l’âge avancé est le plus grand facteur de risque. C’est une maladie évolutive du cerveau qui porte gravement atteinte à la faculté de penser et à la mémoire. Il s’agit de la forme de démence la plus courante. Ses symptômes sont la perte de mémoire, de jugement et de raisonnement, des sauts d’humeur et des changements de comportement et dans la manière de communiquer.
À ce jour, les causes de la maladie restent inconnues. Elle est incurable et son évolution irréversible. Le diagnostic reste l’étape essentielle pour assurer un meilleur traitement et la prévention. Les signes précurseurs sont : pertes de mémoire qui nuisent aux activités quotidiennes, difficultés à exécuter les tâches familières, problèmes de langage, désorientation dans l’espace et le temps, jugement amoindri, difficultés face aux notions abstraites, objets égarés, changement d’humeur ou de comportements, changements dans la personnalité et perte d’intérêt pour le travail ou activités sociales.
—————————————————————————————————————————————————————