Plus de 450 participants se sont mobilisés au rallye des jeunes hier à l’Escalier pour célébrer la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, célébrée le 26 juin de chaque année. Le thème de la journée cette année était « Action mondiale pour des communautés en bonne santé et sans drogues ». La journée d’hier a débuté par une marche symbolique et un défilé motorisé de La Sourdine jusqu’au terrain de football de La Baraque.
« Il est malheureux de constater que de plus en plus de jeunes se laissent tenter par la drogue et que notre société est rongée par ce fléau. La drogue c’est aussi la cigarette et les boissons alcoolisées. De par ce genre d’activités que nous organisons aujourd’hui, nous démontrons que nous pouvons rêver d’une île Maurice et d’un monde sans drogues et sans boissons alcoolisées, même si nous savons que cela demeure très difficile », a soutenu Daniel Philippe, coordinateur de l’ONG Leadership Empowerment Action Development (LEAD) dans son discours de bienvenue.
Le rallye des jeunes a été organisé, en partenariat, par la Omnicane Foundation, la ENL Foundation et l’ONG LEAD ainsi que le Non State Actor-Sustainable Inclusive Development du Programme des Nations unies (Pnud) dans le cadre de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. Plusieurs activités étaient au programme hier. Des membres de la Comédie Mauricienne ont interprété un sketch durant la pause déjeuner. La morale du sketch était que la drogue, c’est aussi la cigarette et les boissons alcoolisées, et qu’il ne faut pas se laisser tenter par ces substances. Le sketch est venu également rappeler que la drogue tue.
Après le déjeuner, les jeunes présents, divisés en plusieurs équipes, ont participé à des jeux tels que tug of war, ball relay, yogurt eating, bag race et egg race. Un concert a par la suite réuni plusieurs groupes de jeunes du Sud et d’autres régions du pays.
Sabine Auffray-Moonien, membre du CSR Committee de la Omnicane Foundation, a expliqué que l’objectif de cette journée était de faire découvrir aux jeunes de la région et du pays qu’il existait différents types de loisirs comme des activités récréatives entre amis et en groupe. « Ces loisirs permettent de ne pas toucher à la drogue ou aux substances illicites qui sont très nuisibles pour la santé. En consommant ces produits vous détruisez votre santé et vous brisez le coeur de vos familles. Il vaut mieux donc s’adonner à des pratiques sportives et à des activités de loisirs qui sont bénéfiques à votre bien-être », dit-elle.