Je suis un kandida rate. Attention, je ne dis pas que je suis un candidat bon à rien, comme on en voit dans les listes présentées par les “grands” partis, qui proposent un concentré de ti-lespri. Non, non. Moi, j’ai failli être candidat. Et puis, mon leader (que je n’aime plus du tout) a choisi un figir à ma place.
J’avais pourtant toutes les compétences pour être le candidat idéal : toujours prêt à dire oui au leader (même si je ne comprends rien à ce qu’il dit), la bonne communauté, le bon rang social, de solides appuis financiers venant de différentes caisses noires et grâce auxquels j’avais déjà commencé à graisser des pattes sur le terrain, etc. En plus, je sais dire des insanités à tour de bras et je n’ai aucun souci à me contredire à tout bout de champ.
Pas grave, c’est décidé, je jette mes drapeaux, je change de couleurs, puisque la campagne est bien lancée…