Dans la cadre de la Journée mondiale de la femme, observée ce dimanche 8 mars, les membres de Rezistans ek Alternativ (ReA) se sont réunis ce vendredi à la place d’Armes, dans la capitale, pour un rassemblement symbolique devant le parlement.

Le thème retenu – « Fam an Dey, ase lamor » – sert à attirer l’attention sur les revendications pour lutter contre les féminicides à Maurice.

Parmi les revendications du mouvement de gauche, on retrouve notamment : l’instauration de mesures immédiates en vue de lutter contre les violences faites aux femmes; la création d’unités policières dédiées à la violence domestique avec une présence accrue de femmes formées à une approche psychosociale; un suivi des plaintes pour violence domestique et des femmes faisant l’objet d’un Protection Order.

« Les femmes représentent 52% de notre population. Il est inconcevable qu’elles soient sous-représentées au parlement, avec seulement 20% de sièges leur revenant », a déploré Kashmira Banee, membre de ReA.

Le rassemblement a aussi permis de rendre hommage aux 14 femmes décédées suite à des violences domestiques depuis le début de l’année.