« L’adoption devrait être une option à Maurice et une agence d’adoption serait une première ici ». C’est ce qu’a exprimé Rita Venkatasawmy, l’Ombudsperson for Children, en cette Journée internationale des enfants victimes innocentes d’agression.

« Il devrait y avoir plus de familles d’accueil », a-t-elle souhaité. « La place d’un enfant est au sein d’une famille ».

En 1992, le 4 juin a été décrété par l’Organisation des Nations Unies, la Journée internationale des enfants qui sont victimes de souffrances physiques ou mentales.

A Maurice, un enfant par jour est victime d’agression sexuelle, selon les chiffres de la police. Pour Rita Ventakasawmy, « le nombre croissant d’enfants victimes d’agression sexuelle, verbale ou de négligence est la preuve qu’il faudrait mettre en place une stratégie bien définie éduquer les parents qui sont dépassés par les événements ».