Le groupe NRJ Kreol a marqué la Journée Internationale de la Langue et de la Culture Créole par l’enregistrement d’une vidéo montrant les différentes facettes de la culture, ce matin. Cette association regroupant des jeunes de la deuxième et troisième génération de Chagossiens, ainsi que des Agaléens et des Rodriguais, veut ainsi préserver la culture des îles et promouvoir l’unité.
Brosse coco, fer à charbon, assiettes en émail… autant d’éléments de la culture d’antan que le groupe NRJ a voulu présenter au public dans le cadre de cette Journée de la Langue et de la Culture Créole. Selon Dominique Pierre, la responsable, « notre métissage, notre créolité sont divers. C’est pour cela que nous, les enfants de la deuxième et troisième génération des Chagossiens, ainsi que nos amis d’Agalega et de Rodrigues, voulons partager notre héritage culturel avec les Mauriciens et promouvoir l’unité. »
Ce matin, au Caudan Waterfront, la culture kreol était ainsi célébrée avec des instruments de musique traditionnels et des ustensiles de cuisine d’antan, entre autres. Pour l’association NRJ, c’était aussi l’occasion de réaliser une vidéo pour mieux promouvoir la culture. « Nous allons présenter cette vidéo pour le festival kreol. Outre les différents aspects de la culture, nous voulons aussi présenter une réflexion sur la définition du kreol et le mauricianisme, entre autres. »
Dominique Pierre dit surtout vouloir sensibiliser les jeunes sur la nécessité de comprendre et connaître leur culture. Pour cette raison, la vidéo réalisée aura pour thème Revey la bote enn pei. NRJ s’active également à préserver les traditions et les instruments qui tendent à disparaître.
C’est le cas notamment du bobre, cet instrument à corde monté d’une tige et d’une coque de noix de coco servant de caisse de résonance. « Le bobre est déjà peu connu parmi les instruments traditionnels et si on ne fait rien il va disparaître », avance Dominique Pierre.
Elle ajoute que la culture est un élément essentiel d’une société et qu’il est nécessaire d’en prendre conscience. D’où la démarche de NRJ qui veut apporter sa contribution dans ce domaine.