Sensibiliser les familles de Roche-Bois sur l’importance de l’éducation, tel était l’objectif des ateliers de travail qui ont eu lieu au centre Mouvman Progre Roche Bois (MPRB). « A child friendly, quality, free and compulsory education for all in Africa » était le thème de cette journée en présence des membres du MPRB, de la Mauritius Family Planning & Welfare Association (MFPWA), du Lions Club de Port-Louis ainsi que d’habitants de la région. Le Mauricien s’est rendu à Roche-Bois pour rencontrer parents, enfants et formateurs à l’occasion de cette journée.
« Zordi nou pe selebre la journée internationale de l’enfant africain. Moris fer partie du continent africain et se nou devoir de participer a sa zourne la. A traver sa zourne la nou pa selebre ban zanfan ek inculqué bann valeur moral », explique Lindsay Morvan, le vice-président du Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois (MPRB). Pour lui, il est malheureux que les parents soient indisciplinés dans l’éducation et l’environnement, entre autres. « Nous viv dan en société de pli en pli egosentrik et mo pensé qui nou bizin travail avec bann zanfan pou fer bann sanzman mentalité dans pei. Se enn vrai plaisir pou nou pou travail ek bann zanfan. » Dans le cadre de la journée de l’enfant africain, il nous explique l’importance de célébrer et de faire des activités avec la population : « Zordi nou pe fer plizier activité autour du thème de ledikasion. Depui gra matin nounn fer bann atelier d’information ek bann parent pou explik zot kouma zot kapav aid zot bann zanfan. Ena ousi bann atelier pou bann adolescent lor les fléaux de la société. Nounn fer ousi bann atelier ek bann zanfan en bas âge avec jeux éducatifs. La zourne la inn déroulé ek bann check-up de santé gratuit, kot ena bann médecins, psychologues, dentistes ek opticiens qui pe propose zot bann services. C’est enn moyen de consolider la santé bann zanfan pou zot kapav al l’école ek tou se qui nou pe inculqué zot. Mo ousi tre fier pou dir qui bann parents inn reponn présent a sa zourne la, ce qui enn gran pa. Sa prouvé qui bann parent pe prend kont l’éducation zot zanfan. »
Pour notre interlocuteur, il est très important de prendre en considération les efforts des habitants de Roche-Bois qui semblent de plus en plus se soucier de l’éducation de leurs enfants. « Depui sa dix dernières années la nou pe trouvé qui bann parent pli actif dan la vi zot bann zanfan. Zot pe suiv levolution zot bann zanfan. Sa sanzman mentalité la pe amene enn meilleur résultat. Ena enn bonne marge de progression dans bann l’école. En 96 li ti 4 à 6 % de reusit dan CPE azordi li depase 25 à 30 %, li encore faible me nou bizin rest positif parski nou pe avance dan bon direction. » Selon le travailleur social, les parents ne font pas confiance à l’école située à Roche-Bois et ont une tendance à envoyer leurs enfants dans des écoles de Port-Louis : « Sa pe prouvé qui bann parents pe prend en considération la scolarité zanfan. »
Du côté des parents, Marie nous explique la situation à Roche-Bois : « Nous ena beaucoup difficulté pou edik nou zanfan à cause nou pena éducation. Mo pas conne lire ek écrire. Mais avec le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois monn resi trouv en lot moyen pou aid mo zanfan dan so ledikasion. Mo pensé qui situation pe changé ek nou zanfan coumence fer bann bon choi. Zot pe traine moins dan la rue ek zot pe plus etudié », explique-t-elle. Jordan, un ado de 17 ans, nous donne son point de vue sur la journée internationale de l’enfant africain : « Je pense que c’est positif de faire ce genre d’événement car ça permet de rassembler les gens et d’avoir une attention. Il faut aussi se rendre compte que les adolescents à Roche-Bois ont un désir d’apprendre malgré ce que pensent un bon nombre de Mauriciens. Nous manquons parfois de ressources et il est difficile pour nous de nous adapter lorsqu’on dit d’où on vient. Nous sommes nombreux à avoir envie d’investir dans une meilleure éducation et à aider les plus jeunes à aller dans la bonne direction. Il faudra encore du temps avant que les choses changent, mais cela viendra. »
Conscient de l’importance de l’éducation pour l’avenir des enfants de Roche-Bois, le MPRB propose des sessions pour les enfants ainsi que pour les parents afin que ces derniers apprennent à aider leurs enfants d’une autre façon, à travers notamment une écoute. Tout le long de l’année, le MPRB travaille avec les habitants afin d’inculquer les valeurs. Des sessions de lecture et écriture sont proposées aux enfants ayant du mal à s’adapter en classe ainsi qu’un accompagnement scolaire pour les enfants ne voulant pas se rendre à l’école. « Nou pe propose bann aid pou éduque bann zanfan dan nou centre. Nou pe donn zot bann repas, ek bann cour pou zot kapav débrouillé. Nou pe donn ousi bann cour à bann parents pour zot kapav lire ek écrire. Nou ena ousi beaucoup d’attachement envers la femme et nou pe travail beaucoup ek ménagère pou donn zot bann valeur. Nou croire beaucoup à bann madame, zot pe apporte enn bon soutient au sein nou l’organisation. Ena encore beaucoup travail pou améliore la situation mais nou reste confiant qui progrès la pe vini », conclut Lindsay Morvan.