L’ambassade de Chine continue à offrir son soutien à la Global Rainbow Foundation (GRF). À l’occasion de la Journée internationale pour les personnes avec un handicap, la GRF a organisé une journée de célébration à son siège à Petit-Raffray. À cette occasion, l’ambassadeur de Chine à Maurice, Sun Gongyi, a remis un chèque de Rs 400 000 à la GRF qui servira à venir en aide à des personnes en situation de handicap. Étaient aussi présents à la cérémonie, le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, et le député Mahend Gungapersad.

Sun Gonyi, ambassadeur de Chine à Maurice, a indiqué que le nombre de personnes avec un handicap en Chine s’élève à 85 millions. « Le gouvernement chinois met beaucoup d’accent sur la protection et le bien-être des personnes handicapées en Chine. Notre République compte 16 000 associations œuvrant pour les personnes handicapées. En 2018, la Chine a construit 4 000 infrastructures spéciales pour ces personnes ainsi que 850 centres de formation », a indiqué l’ambassadeur.

Et d’ajouter qu’il est à Maurice depuis deux ans et qu’il a constaté que le gouvernement et la société de Maurice « attachent une grande importance aux personnes avec un handicap ». D’où l’intérêt de l’ambassade de Chine de soutenir la cause de la GRF. « Je profite de cette Journée internationale pour les personnes avec un handicap pour faire un don à la GRF. J’espère que cette contribution pourra venir en aide aux personnes âgées. Et l’ambassade de Chine continuera à collaborer avec la fondation pour aider les personnes avec un handicap », a-t-il déclaré.

Le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, pour sa part, s’est dit « sensible » à l’initiative et projet de la GRF, d’autant qu’il est lui-même « un travailleur social dans l’âme ». Il a rappelé comment il a œuvré pour le bien-être des personnes habitant dans le Nord. « Auparavant, les habitants du Nord étaient privés d’un centre de chimiothérapie, mais nous avons œuvré pour qu’un centre soit construit. Aujourd’hui, les habitants bénéficient d’un centre de chimiothérapie. J’ai toutefois un seul regret. Avant de m’engager dans la politique, je travaillais sur un projet pour offrir des tests de mammographie gratuitement aux habitantes du Nord, mais je n’ai pas réussi. Toutefois, je demanderai à mes amis de Solaris d’aller de l’avant avec ce projet », a-t-il dit.

Le fondateur et président de la fondation, le Professeur Parsuramen Armoogum est revenu sur la création de la GRF et « son évolution » au fil des années. « La GRF a été fondée le 11 novembre 2011. Le quartier général se trouve à Petit-Raffray mais nous avons plusieurs branches à travers le pays, même à Rodrigues et depuis récemment à New Delhi en Inde. Notre mission est de servir les personnes les plus vulnérables de la société », a-t-il déclaré.

La GRF offre plusieurs services, comme la réhabilitation, des prothèses à ceux qui en ont besoin. Elle aide aussi les personnes avec un handicap à trouver un emploi, et surtout leur donner de l’espoir. Parmi d’autres services, il y a le suivi psychologue, l’examen sanguin, le dépistage du cancer de sein. Selon Armoogum, la GRF a, à ce jour, offert 1 500 prothèses à des personnes en situation de handicap, à Maurice, à Rodrigues et aux Seychelles. « Nous avons à ce jour placé 20 personnes en situation de handicap dans un emploi car nous croyons dans la capacité de ces personnes. D’ailleurs, j’ai une rencontre avec la direction de la compagnie Accenture qui compte environ 3 000 employés mais qui n’emploie que deux ou trois personnes en situation de handicap. Nous allons signer un accord afin que la compagnie puisse dispenser des formations à nos membres et qu’ils trouvent un emploi », a-t-il souligné. Il a aussi parlé d’une collaboration avec le Beijing Massage Hospital pour soutenir la fondation dans ses œuvres.

Verena, membre active et non-voyante de la GRF et originaire de Suisse, a récemment offert un “showdown” (tennis de table appliqué pour aveugles et malvoyants) à la GRF ainsi que trois autres à des écoles pour aveugles à travers le pays. Elle a profité de la présence de l’ambassadeur de Chine à la cérémonie pour lui demander de faire venir des joueurs chinois à Maurice pour un tournoi amical.