16 juin. C’est le jour où, 37 ans de cela, soit en 1976, le monde pleurait le massacre de nombreux enfants en Afrique du Sud, lors des émeutes de Soweto. Par ailleurs, cette année marque le 10e anniversaire du bureau de l’Ombudsperson for Children (OCO). C’est dans le contexte de cette double commémoration que le bureau précité et la Mauritius Post Ltd ont procédé, ce matin, au lancement d’une enveloppe commémorative. « Pour marquer la reconnaissance des droits des enfants », souligne Vidya Narayen, l’Ombudsperson pour enfants.
La Journée de l’Enfant africain a été décrétée suite aux émeutes de Soweto, déclenchées par une manifestation d’adolescents noirs qui s’élevaient contre l’enseignement exclusif en langue afrikaans. « Bien souvent, on ne réalise pas les droits des enfants. Les adultes prennent toutes les décisions à leur place », devait faire ressortir Vidya Narayen. Maurice est le 273e pays au monde à émettre un timbre commémoratif en lien avec les enfants ; en Afrique, elle est le 44e pays à le faire. L’Ombudsperson pour enfants souligne que dans le monde, « au quotidien, des enfants sont victimes d’atrocités ». Le rôle de son bureau, dit-elle, « est de faire de sorte que l’enfant jouisse dans la mesure du possible de ses droits. Nous oeuvrons tous les jours pour que les droits des enfants soient respectés ». Se voulant réaliste, Mme Narayen ajoute : « C’est assez difficile et c’est une tâche immense. Nous sommes conscients qu’il reste un long chemin à parcourir pour que chaque enfant reste en sécurité ».
Giandev Moteea, Chief Executive Officer de la Mauritius Post Ltd, a pour sa part déclaré que c’est « un réel plaisir d’avoir associé la Poste à l’Ombudsperson for Children Office car les enfants, c’est l’avenir de tout le pays ».
L’enveloppe commémorative représente plusieurs enfants dont des enfants handicapés et un arc-en-ciel en toile de fond. Y sont également inscrits les trois « R » : Responsibility, Rights, Respect.
En dix ans de travail, l’OCO a organisé quelque 450 campagnes de sensibilisation autour des droits des enfants. La cérémonie s’est déroulée en présence de la lord-maire Dorine Chuckowry et de l’ancienne Ombudsperson for children Shirin Aumeeruddy-Cziffra.