À l’occasion de la Journée internationale de la Femme, qui sera célébrée le 8 mars, la Brahma Kumaris World Spiritual University (BKWSU) a fait un plaidoyer pour une parité entre les hommes et les femmes, comme préconisé par les Nations Unies, soit une parité de 50-50 d’ici 2030. La BKWSU préconise un changement de mentalité et un plus grand engagement des femmes dans la vie sociale, économique, culturelle et politique. Les femmes, dit l’organisation, « ne doivent pas être perçues uniquement comme des femmes au foyer, cantonnées à élever des enfants ». Elle précise que « leur rôle devra être élargi ».
La contribution des femmes pour « l’avancement de l’humanité et éliminer les discriminations » a été saluée. L’organisation rappelle ainsi le cas de l’étudiante pakistanaise Malala Yousafzai, qui a été la plus jeune lauréate du Prix Nobel dans le cadre de son combat pour les droits humains et l’éducation des femmes, de même que celui de Mère Teresa, « qui continue d’inspirer la jeune génération », et de Dadi Janki, âgée de 100 ans, et qui est à la tête de la BKWSU. « Elle est l’épitôme de la grâce, de l’humilité et de la lumière. » Sister Chandra, la regrettée directrice du centre BKWSU à Maurice, avait comme mission de travailler pour la paix. Elle a été récipiendaire du National Unity Award et a été faite citoyenne d’honneur de Quatre-Bornes.
Du fait des changements rapides dans la société, la BKWSU estime que « nous devons éliminer graduellement les idées préconçues sur les hommes et les femmes en les comparant et en les mettant en concurrence sur des critères externes comme la position sociale ». L’organisation poursuit : « Nous devons changer nos croyances et nos perceptions, nos attitudes et nos comportements. La méditation, la relaxation, les techniques de respiration et le yoga sont bénéfiques pour combattre le stress. En adoptant les qualités divines de l’amour, de l’humilité, du respect, de la paix et de la tolérance, nous pouvons nous débarrasser de maux comme la haine, la jalousie et l’égoïsme. » Et de conclure : « So, to make this women’s day memorable, let us celebrate the women as one entity “we”. Let us dissolve our differences and embrace our similarities by replacing hate with love, ego with respect, jealousy with acceptance, criticism with tolerance and disparity with parity. »