Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, donnera le coup d’envoi des activités pour marquer la Journée internationale de la Femme. Il sera l’invité d’honneur du « National dialogue », organisé par le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, sur le thème “Achieve Gender equality and empower all women and girls”, à la Cyber Tower 1, à Ébène, le 8 mars. Annonce faite par la ministre de tutelle, Aurore Perraud, lors d’une conférence de presse à Port-Louis hier. À cette occasion, elle a rendu public un calendrier étoffé pour marquer l’événement.
Aurore Perraud rappelle que les Nations Unies accordent une attention particulière au 5e objectif des Sustainable Development Goals (SDG) cette année. Un thème sur lequel le ministère de tutelle travaille déjà depuis 2015, fait-elle ressortir. Ainsi, cette année encore, le ministère organise une campagne d’affiches, sur les autobus et les billboards, sur le thème “Egalite zom fam : nou l’obzektif” pour sensibiliser les Mauriciens sur la nécessité de la parité homme/femme dans la société.
C’est dans ce sillage qu’un dialogue national est prévu le 8 mars. À cette occasion, un Gender Equality and Women Empowerment (GEWE) Award sera lancé. « The aim is to encourage the private sector to apply a gender perspective in their policies, programmes, projects and/ or activities by showcasing a best practice. » Dans ce contexte, l’Institut français de Maurice (IFM) accueillera un « Networking for GEWE » le 10 mars de 18 à 20 h.
La manifestation du 8 mars veut aussi sensibiliser tout un chacun à accélérer le processus vers la réduction, puis l’élimination, du fossé existant entre les deux sexes. La ministre Perraud affirme que la présence du Premier ministre à cette activité nationale « est une preuve de l’engagement de l’État, à son plus haut sommet, d’aller vers la parité des genres ». Elle note que sir Anerood Jugnauth a, à plusieurs occasions, « démontré son engagement » avant de citer la nomination d’une femme présidente de la République en la personne d’Ameenah Gurib-Fakim et comme Speaker en la personne de Maya Hanoomanjee.  
Le 9 mars, deux unités du ministère de tutelle, à savoir la Gender Unit en tant que « policy making entity » et le National Women’s Council (NWC) en tant que corps responsable de la mise en oeuvre des programmes visant l’autonomisation des femmes, procéderont à la signature d’un accord-cadre de coopération. Le 13 mars, « une grande messe des femmes » sera organisée au Trianon Convention Centre de 10h à 12h30, souligne encore la ministre Perraud. Le Premier ministre sera l’invité d’honneur et 4 000 femmes ont été conviées à cet événement.
À noter qu’Aurore Perraud sera en voyage du 14 au 21 mars. Elle participera en effet à la 60e commission sur le statut de la femme, à New York. À son retour, les activités reprendront. Une compétition destinée au personnel des centres de femme aura lieu durant ce mois de mars. Celui ou celle qui aura offert un meilleur service sera récompensé lors d’une cérémonie de remise des prix, qui se tiendra dans le centre d’où provient le gagnant, le 22 mars. Le lendemain, le ministre de tutelle convie des hommes à réfléchir et à les sensibiliser à l’égalité des genres lors d’une table ronde à l’hôtel Le Maritim, à Balaclava.
Le ministère de tutelle compte aussi toucher les jeunes à travers ces activités. Ainsi, deux journées leur seront dédiées les 24 et 25 mars au Trianon Convention Centre sur le thème “Introducting the commission on status of women for gender equality and women empowerment”. Un spectacle sur GEWE aura lieu le samedi 26 mars à 14 h au Bagatelle Mall.
Le mercredi 30 mars, une cérémonie de remise des prix aux gagnants des compétitions culinaires, qui seront organisées sur le plan régional et national, aura lieu. Une activité qui marque parallèlement le World Home Economics Day. Le calendrier étoffé que présente le ministère de tutelle prend fin le vendredi 1er avril avec le lancement d’un Women’s Entrepreneur Hub.