Le Dr Sunil Guness, directeur médical du Cardiac Centre de Pamplemousses et chirurgien cardiaque, constate que les maladies cardiaques deviennent plus agressives, surviennent de plus en plus tôt et touchent aujourd’hui autant les femmes que les hommes. « De nos jours, les infarctus se produisent également chez des jeunes âgés de 25 ans », note le chirurgien, avant d’ajouter : « Trois quarts des patients viennent nous voir pour la première fois avec deux à trois artères bouchées à la fois. »
À l’origine de l’augmentation des maladies cardiaques chez les Mauriciens, d’après le Dr Gunness : les mauvaises habitudes alimentaires, la consommation de fast-food et de boissons gazeuses, le tabagisme, le manque d’exercices physiques ainsi que le stress de la vie contemporaine compétitive. « Les gens n’écoutent pas les conseils de prévention. Nous avons des résultats internationaux en termes de mortalité et de morbidité », déplore le directeur du Cardiac Centre. Au point qu’aujourd’hui, les infrastructures du Cardiac Centre sont complètement dépassées. Le nombre d’opérations cardiaques est passé de deux à quatre par jour, avec 800 interventions pratiquées chaque année. Cent de plus restent à être pratiquées jusqu’à la fin 2015. Dès lors, le manque d’espace se fait sentir au sein du Cardiac Centre.
« Nous avons un gros problème avec l’Intensive Care Unit (ICU), car les malades des autres hôpitaux y sont aussi accueillis et l’actuelle ICU ne possède que 12 lits. Nous devons donc avoir une autre ICU. Actuellement, quand un lit est vide, un autre patient arrive. De plus, le dimanche soir, l’ICU est complètement pleine et le lundi matin, nous devons attendre pour savoir quel malade peut partir et ainsi libérer un lit », relate le Dr Gunness.
Il témoigne que la réduction de la liste d’attente des opérations de six mois à 15 jours constitue certes une avancée significative, mais avance que l’espace demeure toutefois un problème. « Aujourd’hui, les personnes de 80-85 ans veulent se faire opérer », indique le directeur du Cardiac Centre.
Le Premier ministre par intérim, Showkutally Soodhun, et le ministre de la Santé, Anil Gayan, ont effectué une visite jeudi après-midi sur le chantier d’un immeuble situé à proximité du Cardiac Centre, et dont la livraison est annoncée pour décembre prochain. Showkutally Soodhun a déclaré qu’une décision devait être prise au Conseil des ministres pour mettre une partie de ce bâtiment (qui sera aussi un lieu de formation pour les médecins et les infirmiers) à la disposition du Cardiac Centre. Le Premier ministre par intérim a indiqué que le gouvernement aura à agrandir le Cardiac Centre qui, dit-il, « pe bouz fix ».
Vijaya Sumputh, la présidente du Board du Trust Fund for Specialized Care, a déclaré que le board a fait appel au gouvernement pour trouver d’autres espaces pour le Cardiac Centre dans ce bâtiment voisin afin qu’il devienne, selon les termes d’Anil Gayan, « un grand centre hospitalier dans le nord de l’île ». À noter que le centre sera doté d’une 3e salle d’opération.