Tous les bébés mauriciens qui naîtront à compter du 1er janvier 2016 disposeront d’un carnet de santé. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé, hier, à l’issue d’une cérémonie marquant la journée mondiale du diabète, célébrée hier par la Mauritius Diabetes Association (MDA). Anil Gayan a indiqué que les nouveau-nés disposeront ainsi d’une fiche avec un numéro qui leur sera attribué à vie. Il compte également, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, introduire le carnet de santé au niveau des écoles afin que le suivi de santé des élèves puisse être effectué à tout moment et éviter que les enfants soient à risques. Il compte en parler ce mardi au Parlement où il abordera également la question de E-Health.
Le ministre a fait ressortir que la situation du diabète à Maurice avec 23% de diabétiques et 23% de pré-diabétiques parmi la population de 25 à 74 ans est inquiétante. “Il est important que la population prenne conscience des risques et se préserve en adoptant une meilleure hygiène de vie, avec l’accent sur une alimentation saine et des activités sportives.”
Ce qui rejoint les propos de Lady Sarojni Jugnauth qui assistait également à cette fonction. Elle a d’emblée félicité le travail de la MDA et recommandé que le ministère de la Santé travaille en collaboration avec le ministère de l’Éducation et celui des Sports, en vue d’instaurer les valeurs préventives à une bonne santé dès le plus jeune âge. Pour Lady Sarojni Jugnauth, les parents devraient aussi se responsabiliser face à la santé de leurs enfants et prendre les mesures préventives visant à une meilleure hygiène de vie qui évitera les complications de santé. La présidente d’honneur de la MDA, Lady Ursule Ramdanee a abondé dans le même sens, plaidant pour que le ministère mette en oeuvre les recommandations de la International Diabetes Federation (IDF) concernant les mesures préventives pour contrer le diabète. Dans cette optique, l’”IDF position statement on sugar” a été remis au ministre de la Santé afin qu’il prenne note des recommandations, dont celles concernant la nécessité d’étiquetage relatif au taux de sucre et de graisse contenu dans les produits vendus en fast food, par exemple. “Notre objectif est qu’il n’y ait plus d’amputations ou autres complications relatives au diabète. Nous devons combattre ce fléau et la MDA, qui oeuvre depuis 1982, souhaite collaborer avec le ministère de la Santé pour tout mettre en oeuvre pour éduquer la population”, a fait ressortir Lady Ursule Ramdanee. La présidente de la MDA,  Veenoo Basant Rai, a elle annoncé que l’association, établie sous la houlette de Sir Kailash Ramdanee, a été primée par la IDF en obtenant l’IDF Regional Award en marge du travail accompli à Maurice dans la contre le diabète.