Photo illustration

Dans le cadre de la Journée mondiale du diabète, la Mauritius Diabetes Association a procédé à des dépistages gratuits samedi à la municipalité de Port-Louis. Selon l’International Diabetes Federation, il y a plus de 420 millions de personnes qui souffrent du diabète à travers le monde. Et, selon Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre de la Sécurité sociale, d’après le Mauritius Non-Communicable Disease Survey de 2015, environ 257 442  personnes, âgées entre 25 et 74 ans, souffrent du diabète. Elle souligne qu’uniquement pour le diabète, le gouvernement a dépensé Rs 1,2 milliard.

En 2016, le gouvernement a dépensé environ Rs 25,3 milliards dans la santé. Rs 16,5 milliards de ce budget ont été dépensées pour la lutte contre les maladies non transmissibles. Fazila Jeewa-Daureeawo, ministre de la Sécurité sociale, explique : « Diabet, malad leker, kanser, maladi respiratwar ek katarak reprezant 66,5% bidze lasante dan Moris ! Zis pou diabet, gouvernman finn investi Rs 1,2 milliard. »

D’après la National Sport and Physical Activity Policy pour Maurice, lancée en 2018 pour promouvoir le sport, le pays a eu un taux de mortalité de 26% causé par le diabète, alors que la moyenne mondiale est de 3%. « Ces chiffres interpellent », lance Fazila Jeewa-Daureeawoo. Elle ajoute qu’il « est bien » de prendre conscience que le diabète est devenu un fléau dans le monde et que « sak 8 segonn, enn dimounn mor akoz diabet ».
Elle ajoute : « Sak 30 segonn enn dimounn perdi enn lipie akoz diabet. Enn dimounn lor trwa gagn bann problem lizie akoz diabet. Dimounn ki ena diabet ena trwa fwa plis risk gagn malad leker. Dimounn ki ena diabet ena 10 fwa plis risk soufer insifizans renal. Se enn maladi ki fode pa pran a lalezer. Nou get lasitiasion a Moris : bann maladi non-transmisib kouma malad leker, diabet, ipertansion ek kanser reprezant 80% bann maladi ki afekte nou popilasion. »
Elle dira dans la même foulée qu’au niveau du gouvernement, le mot d’ordre est basé sur la conscientisation, tout en prônant le dépistage à travers des campagnes et les “medical check ups”. Elle insiste de plus sur le fait que le diabète est une maladie qui peut être évitée, si chacun opte pour une alimentation équilibrée. « Le dépistage est important et les tests réguliers peuvent aider à combattre ce mal », dit-elle.

Mahfooz Moussa Cadersaib, Lord-maire, dira pour sa part que le thème cette année est axé sur la famille et le diabète en vue de montrer à quel point la famille joue un grand rôle dans l’accompagnement de la personne diabétique. « Cette journée nous donne l’occasion de sensibiliser tout un chacun, et ce à travers des campagnes d’informations mises en place par les Ongs et les institutions publiques. Li inportan ki nou kordonn nou bann aktivite, nou bann laksion ki nou pran o nivo nasional pou konbat sa maladi-la », dit-il, demandant aussi à tout un chacun d’adopter un mode de vie équilibré. « Il faut en sus du contrôle de son alimentation faire aussi beaucoup d’exercices physiques », précise-t-il.
M. Rajcoomar, président de la Mauritius Diabetes Association, a quant à lui signalé : « Si dans le monde, la prévalence du diabète est de 8,7%, à Maurice près de 35% de la population est diabétique. Il est temps de se réveiller. » Il dira aussi que le diabète est également associé à la dépression : « Sur 270 000 diabétiques, 25 000 à 30 000 ont souffert de dépression. »

Kailesh Jagutpal, ministre de la Santé, a, lui, salué la louable initiative de la Mauritius Diabetes Association et rappelle que le gouvernement « ne peut agir seul dans ce combat » sans l’aide de tous les Mauriciens. « Le diabète est un problème national et doit être pris au sérieux », dit-il, rappelant que la médecine a connu des « avancements considérables », mais que le diabète demeure un mal silencieux. Pour lui, il est temps de mettre l’accent sur l’éducation et la manière dont les Mauriciens s’alimentent. « Bizin sanz ou “mindset”, fer bokou lexersis e gete ki ou mete dan ou lasiet », dit-il.

Lady Ursule Ramdanee, présidente honoraire de la Mauritius Diabetes Association, a quant à elle rappelé que la Journée du diabète est célébrée le 14 novembre, car elle coïncide avec l’anniversaire de deux grands scientifiques, Charles Best et Frederick Banting, qui ont découvert l’insuline. Elle ajoute que, cette année, cette célébration s’est faite le 10 décembre pour permettre à un plus grand nombre de profiter à des dépistages gratuits faits à la municipalité de Port-Louis.