« Faites le don de la vie: donnez votre sang ». C’est le thème choisi cette année à l’occasion de la 10e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang qui était célébrée le vendredi 14 juin. A Maurice, 150 pintes de sang sont nécessaires chaque jour pour pallier la demande des hôpitaux, et cliniques privées ainsi que pour les opérations de patients étrangers en provenance des îles de l’Océan Indien. Si en 2012, la banque de sang a pu recueillir 45 000 pintes, cette année l’objectif est d’atteindre 48 000 pintes. Pour les six premiers mois de l’année, 20 000 pintes ont déjà été recueillies. Afin d’atteindre les 28 000 pintes restantes selon l’objectif fixée, la Blood Donor’s Association (BDA) mise sur la générosité grandissante des donneurs volontaires, qui représentent 87% des donneurs. Elle mise principalement sur la jeunesse mauricienne appelée, en marge de la campagne qui a démarré depuis jeudi dernier, à faire don de son sang pour sauver une vie.
Placée sous le thème « faites don de la vie: donnez votre sang », la Journée mondiale du don du sang a pour objectif de remercier les donneurs de sang bénévoles et permettre également d’en recruter de nouveaux et de constituer des réserves en produits sanguins conséquentes. En effet, chaque jour, hôpitaux et cliniques privées nécessitent quelque 150 pintes de sang pour pouvoir subvenir aux demandes en termes: d’opérations du coeur ( 400 opérations par an), pour les 1000 dialysés autour de l’île ainsi que les 150 enfants atteints de thalassémie et qui nécessitent les transfusion sanguines. Les pintes de sang servent également à quelque 150 personnes atteints de cancer et qui ont besoin de sang, les accidentés de la route, les accouchements difficiles, les personnes anémies, ainsi que pour les enfants qui sont subi des brûlures …
Si les campagnes menées par les Ong et les autorités pour que le don du sang devienne un geste volontaire — avec à ce jour, 87% de donneurs volontaires contre 40 % il y a une dizaine d’années —, il reste que la banque de sang souhaite optimiser les dons et atteindre un taux de 100% de donneurs volontaires d’ici cinq ans. A ce jour, contre 45 000 pintes recueillies en 2012, la banque de sang a recueilli 20 000 pintes pour les six premiers mois de l’année, et vise à atteindre fin 2013, 48 000. Chiffre que Sodhanand Seegoolam, président de la BDA est confiant d’atteindre car, dit-il, « les Mauriciens sont de plus en plus conscients de cette nécessité de donner de leur sang pour sauver des vies et ils sont de plus en plus nombreux à faire ce geste, sans attendre d’avoir un proche malade et qui nécessite une transfusion sanguine pour aller donner de leur sang ». Face à cette tendance, la BDA qui a noté qu’en 2012, 32 000 personnes ont fait don de leur sang une fois, lance un appel pour que ces 32 000 donneurs face le même geste au moins à deux reprises.