Généralement célébrée dans le monde entier le premier dimanche de mai, la Journée mondiale du Rire a été fêtée au collège Bhujoharry de La Tour-Koenig en présence de tout son personnel enseignant et de ses quelque 600 élèves.
La Journée mondiale du Rire a été initiée en 1998 par le Dr Madan Kataria, inventeur du yoga du rire et des Clubs de Rire à Mumbai (Inde). Maurice d’Arifat, ami et ancien élève du Dr Madan Kataria, professeur à l’université du 3e âge de Maurice (U3AM), a dans ce cadre fait une démonstration et a expliqué comment le rire peut guérir le corps et l’âme. « Le rire est une thérapie et peut vous préserver de beaucoup de choses. Il lutte aussi contre le stress auquel vous êtes confrontés en période d’examen. Aujour’hui à travers le monde ils sont des milliers à rire pour célébrer cette journée et aujourd’hui sous l’égide de l’université du 3e âge nous avons décidé de partager un moment de détente », a expliqué Maurice d’Arifat aux élèves. Lors de sa rencontre avec eux il les a fait participer pendant une  trentaine de minutes à sa session de rire. « Tout le monde m’appelle Momo », dit-il au enfants. Après une brève introduction il a expliqué comment respirer avant de rire et leur a fait  faire quelque étirements avant de les faire rire. Il a aussi demandé aux jeunes de s’exprimer en riant  et en imitant des bruits d’animaux.
« Il est important de rire, c’est la meilleure thérapie que vous pourrez avoir. Je suis convaincu que rire est un remède contre les maladies. J’ai moi-même guéri d’une maladie en riant. Je veux partager cette expérience avec les autres et permettre  à tous de guérir avec le rire », a expliqué Maurice d’Arifat  au  Mauricien hier.