La Journée mondiale de la Langue maternelle sera observée aujourd’hui. Pour marquer cette journée, le ministère des Arts et de la Culture en collaboration avec les centres culturels et les Speaking Unions, a organisé un spectacle culturel entrecoupé de slams, de danses, de chants et la récitation des poèmes mercredi sur l’esplanade du bâtiment NPF à Port-Louis.
La Journée internationale de la Langue maternelle a été proclamée en 1999 par la conférence générale de l’UNESCO pour faire la promotion des quelques 7000 langues de la planète et le thème choisi cette année est «Quality Education, languages (s) of instruction and learning out comes ».
Le ministre de la Fonction publique, Alain Wong, qui assumait l’intérim au ministère des Arts et de la Culture, a parlé de la nécessité de préserver et de promouvoir les langues maternelles et de veiller à ce que les langues ne disparaissent pas comme c’est fut le cas dans certains pays. « Nous devons être fier de faire partie d’une société pluriculturelle et les langues nous permettent d’avoir une identité et une direction. Elles sont essentielles pour un dialogue interculturel, pour le respect mutuel et assurent la paix et la stabilité. Il ne faut pas surtout perdre nos racines », a-t-il affirmé.
Marie-France Roussety, la vice-présidente de la English Speaking Union, a soutenu pour sa part que la langue anglaise est reconnue mondialement pour sa flexibilité et son adaptabilité et des écrivains de renom comme Salman Rushdie et V.S Naipaul ont utilisé cette langue pour transmettre leurs pensées.
Plusieurs artistes se sont distingués au cours de cette animation culturelle parmi lesquels Asriya Seethapah de la Telegu Speaking Union, Khushi Gopaul de la Bhojpuri Speaking Union, Stellio Piere Louis, Mitch Virginie et Yanick Petit Jean (Creole Speaking Union), Antish Lukhoo, Vidoushee Dusoyea et Urvashi Puttyah (Hindi Speaking Union) Lizié dans la main, Ah Kwet Li Kwong Ken (Chinese Speaking Union) entres autres.
Le public a aussi eu droit à des chants interprétés par les artistes de la Geet Gawaai School et des danses exécutées par la Telegu Speaking Union et le Tamil Cultural Centre.