Le ministère de la Santé a donné le coup d’envoi hier au collège Friendship, à Goodlands, d’une campagne de sensibilisation des jeunes Mauriciens sur la santé sexuelle et reproductive dans le cadre de la Journée mondiale de la population, célébrée chaque année le 11 juillet. L’objectif du Fonds des Nations Unies pour la Population est d’inciter les gouvernements à accorder priorité aux jeunes dans les plans de développement, notamment en termes de services et d’informations.
Lormus Bundhoo, ministre de la Santé et député de la région, s’est pour l’occasion adressé aux élèves du Collège Friendship. Il a indiqué que le National Sexual and Reproductive Health Strategy Plan de 2009-2015 sur la santé reproductive est actuellement « implemented ». L’un des objectifs de ce plan est notamment une réduction de la fertilité des adolescentes. « Chaque année, indique M. Bundhoo, il y a 20 naissances chez les adolescentes âgées de moins de 15 ans. La grossesse chez les adolescentes est un “major concern” à Maurice. En outre, 40% de tous les cas de contaminations par le VIH/sida surviennent chez les jeunes mauriciens. »
M. Bundhoo indique qu’une approche multisectorielle est déjà en oeuvre pour s’atteler aux “key issues” pour les jeunes que sont l’éducation, la santé, l’emploi, l’égalité des genres et la toxicomanie. Selon une étude du ministère de la Santé, 20,3% des élèves boivent en effet des boissons alcoolisées à l’école tandis que 63,2% ont commencé à boire à l’âge de 14 ans ou plus tôt. En outre, seulement 19,4% des jeunes mauriciens s’adonnent à une activité sportive. Conséquence : 21,8% de la population scolaire à l’école primaire et 26,6% des élèves au collège sont obèses.
Selon le Global School Based Health Survey de 2011, 22% des adolescents mauriciens, de 13 à 15 ans, ont déjà eu des rapports sexuels. Quelque 46,9% d’entre eux ont même eu leur première expérience sexuelle avant l’âge de 14 ans tandis que 56% de ces collégiens n’ont pas utilisé de préservatif lors de leur dernier rapport. En outre, 17% de tous les cas d’infection par le VIH/sida surviennent chez les jeunes mauriciens de moins 24 ans. Près de 10% des naissances à Maurice surviennent chez des jeunes femmes de moins de 20 ans. Par ailleurs, 7% des adolescents sont déjà mariés.
La fertilité des adolescentes est de 28,9 pour 100 000 naissances. Néanmoins, à Rodrigues, elle est beaucoup élevée et s’élève à… 55,6.