Dans le cadre de la Journée mondiale de la Santé observée hier et dans le sillage des inondations du 30 mars, le ministère de tutelle a lancé une campagne de sensibilisation aux maladies d’origine hydrique et à transmission vectorielle. Dans ce contexte, le ministre Lormus Bundhoo s’est rendu hier à Canal Dayot, région sévèrement affectée par les flash floods. Les habitants ont reçu des trousses de produits aidant à prévenir de telles maladies.
La Journée mondiale de la Santé, célébrée sous le parrainage de l’Organisation mondiale de la Santé, a pour but d’attirer, chaque année, l’attention sur un sujet de santé de préoccupation majeure sur le plan mondial et local. Le thème 2013 retenu par l’OMS est la tension artérielle. Cette journée est aussi l’occasion de réfléchir aux moyens de prévenir les maladies pouvant devenir des problèmes de santé majeurs si les mesures appropriées y relatives ne sont pas prises.
C’est ainsi que, suite aux inondations qui ont frappé l’île la semaine dernière, la principale préoccupation du ministère de la Santé est de prévenir des maladies susceptibles d’apparaître après des pluies torrentielles. Selon le ministère, il y a en effet des risques accrus de résurgence de maladies d’origine hydrique et à transmission vectorielle telles que la gastro-entérite, le chikungunya, la dengue, la malaria et d’autres maladies moins connues.
Une campagne massive de sensibilisation a été lancée ciblant principalement les régions les plus affectées, soit dans toutes les régions de la capitale. La campagne comprend trois volets : sensibilisation des régions par le biais des Social Welfare Centres, Community Centres et Women Centres. Ensuite, des sensibilisations au moyen de porte-à-porte et des conseils prodigués dans les endroits touchés. Par ailleurs, la sensibilisation se fera à travers les médias, la télé et la radio.
Chaque maison des régions sinistrées recevra ainsi la visite d’une équipe du ministère de la Santé qui sensibilisera à l’hygiène, l’importance de bouillir l’eau, la nécessité de détruire les zones propices à la reproduction et à la prolifération des moustiques, rats et autres insectes. Les résidents seront en outre sensibilisés aux moyens de protection contre les moustiques dont des vêtements appropriés et des produits anti-moustiques. Les officiers du ministère leur parleront d’autre part des précautions à prendre en cas de gastro-entérite.
Une trousse, contenant des crèmes anti-moustiques, du produit javel, des dépliants, des sacs poubelles et une paire de gants, est distribuée aux habitants lors du porte-à-porte. Les officiers du ministère ont distribué ces trousses hier à Camp Firinga, Cité Débarcadère, Anse Courtois, rue Labourdonnais et Bangladesh (Tranquebar).