Afin de marquer la Journée mondiale de l’Environnement 2013, l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture, Phoenix, accueillera mercredi un forum interactif à l’intention des jeunes sur le projet Maurice Île Durable (MID), le Changement climatique et la Sécurité alimentaire. À l’initiative du ministère de l’Environnement et du Développement durable, ce forum a pour but de sensibiliser les jeunes aux questions environnementales.
« Pour marquer la Journée de l’Environnement 2013, le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MoE & SD) organise mercredi au Indira Gandhi Centre for Indian Culture, Phoenix, un forum interactif à l’intention des jeunes sur le thème Maurice Île Durable (MID), le Changement climatique et la Sécurité alimentaire », explique une source du ministère.
« Le but de ce forum est de donner aux étudiants du secondaire et du tertiaire une plateforme pour des échanges d’idées et pour mieux comprendre les enjeux des questions environnementales afin de dégager une déclaration commune sur l’avenir qu’ils veulent », ajoute notre source avant d’élaborer sur le programme d’activités (voir encadré) arrêtées par le ministère pour célébrer le Journée mondiale de l’Environnement (JME) 2013.
Et notre interlocuteur de rappeler que le thème cette année de la JME est : « Pensez-Mangez-Préservez ! »
« Le thème de la JME de cette année est un cri de révolte contre le gaspillage et la perte alimentaire. Ce thème vise aussi à nous encourager à réduire votre empreinte écologique (voir encadré).
Selon les estimations de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), poursuit notre source, chaque année 1,3 milliard de tonnes d’aliment sont gaspillés. Cela représente la même quantité de nourriture produite dans l’ensemble de l’Afrique subsaharienne. Au même moment, 1 personne sur 7 dans le monde va au lit en ayant faim et plus de 20 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour de faim », s’indigne-t-elle.
« Étant donné la grande disparité et l’inégalité des styles de vie qui ont pour résultats des effets dévastateurs sur l’environnement, le thème de cette année — Pensez- Mangez-Préservez — nous encourage à devenir plus conscient de l’impact environnemental de nos choix alimentaires et nous dote des moyens nous permettant de prendre décisions éclairées », poursuit notre interlocutrice.
Poursuivant son analyse, notre source souligne qu’alors que la planète a du mal à fournir suffisamment de ressources à 7 milliards de personnes (9 milliards en 2050), la FAO estime qu’un tiers de la production alimentaire mondiale est perdu ou gaspillé. « Les déchets alimentaires représentent une perte énorme de ressources naturelles et ont un impact négatif sur l’environnement », note-t-elle.
« La campagne de cette année a pour objectif de nous inciter à nous réunir pour prendre des décisions collectives pour réduire le gaspillage alimentaire, économiser de l’argent, réduire l’impact environnemental de la production alimentaire et conduire les processus de production à devenir plus efficaces », ajoute notre interlocutrice.
En outre, si la nourriture est gaspillée, cela signifie, poursuit notre source, que toutes les ressources et éléments utilisés pour la production sont perdus. Par exemple, 1 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 litre de lait et 16 000 litres sont nécessaires pour nourrir un boeuf, dont la viande sera consommée. Lorsque nous gaspillons de la nourriture, des quantités importantes de gaz à effet de serre provenant des vaches et de la chaîne d’approvisionnement alimentaire sont libérées.
« En fait, la production globale de nourriture occupe 25 % de la surface habitable, consomme 70 % d’eau pure, est responsable à 80 % de la déforestation et 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Il est le plus important facteur de perte de biodiversité et de changement d’utilisation des terres », s’alarme notre interlocutrice.
Ainsi, prendre des décisions informées, ajoute notre source, signifie par exemple que nous choisissions délibérément des aliments qui ont moins d’impacts sur l’environnement, tels que les aliments organiques ne nécessitant pas l’utilisation de produits chimiques dans leur processus de production. De même, choisir d’acheter localement signifie que les aliments ne sont pas transportés à travers le monde et limite donc les émissions.
« Alors, pensez avant de manger et aidez à préserver votre environnement ! », conclut-t-elle.