Le Kolektif pou drwa zanfan morisien (KDZM) avec le soutien du ministre de l’Egalité des genres, des Droits de l’enfant et du Développement de la famille, se mobilise pour les droits de l’enfant dans le cadre de la Journée internationale de l’enfant observée le 20 novembre. D’autres activités seront organisées pendant le week-end dont une chaîne des enfants à Rivière-Noire samedi, a souligné la ministre de tutelle, Aurore Perraud, lors d’une conférence de presse à Port-Louis hier.
Les membres du collectif et le ministère donnent rendez-vous aux enfants et à leurs parents ce vendredi de 11 h à 17 h à la Place Margéot à Rose-Hill. Au programme : distribution de bracelets, ateliers divers, conseils sur les droits et les responsabilités des enfants, entre autres. L’ambassadrice des enfants, Laura Beg, qui a sorti un single en s’inspirant des droits des enfants, sera présente, indique Aurore Perraud.
Le lendemain, rendez-vous est donné à 10 h près de London Way à Rivière-Noire pour une chaîne des enfants qui verra la participation de 600 d’entre eux et de leurs accompagnateurs. La manifestation est soutenue par l’organisation non-gouvernementale LEAD et le Kolektif Rivier Nwar. Cette chaîne humaine symbolique procédera ensuite vers le terrain de foot de Rivière-Noire où des activités visant à sensibiliser les enfants à leurs droits seront organisées. Pour clore la journée, Laura Beg donnera un concert sur place.
Les organisateurs marqueront la fin de ce calendrier d’activités avec une journée de détente à l’intention des enfants au Jardin de Pamplemousses. Plus de 600 enfants sont attendus sur place. Outre des ateliers et des sessions de conseils et de sensibilisation aux parents qui le souhaitent, l’accent sera mis sur les zwe lontan. La ministre constate que de nos jours, les enfants sont trop souvent pris dans leurs jeux électroniques, sur leurs tablettes ou smartphones ou regardent trop la télévision ; ce sont des activités qui les rendent physiquement passifs et ils n’ont pas l’occasion de socialiser avec les autres non plus. Les jeux d’antan, comme sapsiwai, marelle ou musical chairs etc. leur permettront de s’amuser en groupe, loin des écrans de télé, des tablettes et des téléphones portables. « Nous voulons développer nos enfants à travers ces jeux et en favorisant la socialisation », affirme Aurore Perraud. La journée de dimanche au Jardin de Pamplemousses débutera à 11 h pour prendre fin à 15 h. L’entrée au jardin de même que toutes les activités sont gratuites. La ministre invite le public à se déplacer en grand nombre durant ces trois jours.