Peuplée d’environ 1,7 million d’habitants et important centre politique international, Vienne ou Wien en allemand, capitale de l’Autriche, est située dans l’est de ce pays montagneux enclavé au coeur des Alpes et partageant ses frontières avec 8 autres pays: le Liechtenstein et la Suisse à l’ouest, l’Allemagne et la République tchèque au nord, la Slovaquie et la Hongrie à l’est, la Slovénie et l’Italie au sud. Ainsi, carrefour de communications, Vienne est à 400 km de Munich ou de Prague, à 250 km de Budapest et qu’à 70 km de Bratislava.
Plus grande ville d’Autriche suivie, dans l’ordre, par Graz, Linz et Salzbourg, Vienne est intéressante, attrayante et fascinante sur bien des plans. Sa géographie en a fait une cité romantique traversée sur 350 km par le Danube, fleuve le plus long du pays ayant inspiré tant d’artistes, dont le compositeur Johann Strauss II pour sa célèbre valse, Le Beau Danube bleu.
L’Histoire retient qu’elle fut la capitale du Saint-Empire romain germanique, de l’Archiduché d’Autriche, de l’Empire d’Autriche (1804-1866) et de la double monarchie communément appelée Autriche-Hongrie (1867-1918). À Vienne, comme dans l’ensemble du pays, l’art et la culture font partie intégrante de l’identité nationale: somptueux châteaux, architectures grandioses, bâtiments futuristes en bois, spectacles divers, concerts, festivals d’opéra, etc.
Au niveau du coût et de la qualité de la vie, Vienne a été, pour la 5e année consécutive en 2013, en première place du classement de quelque 220 métropoles dans le monde, selon une étude comparative internationale, « où sont pris en compte le climat sociopolitique et économique, les services médicaux, les possibilités de formations, l’infrastructure, le réseau de transport public, de même que les services de distribution d’eau et d’électricité. Sont également comparées les offres de loisirs tels les restaurants, théâtres et cinémas, celle d’activités sportives, la disponibilité des biens de consommation depuis les produits d’alimentation jusqu’aux voitures, ainsi que les conditions environnementales depuis les espaces verts à la pollution de l’air. » Vienne est, donc, « la ville la plus agréable à vivre au monde. » Depuis 2001, son centre historique est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
J’ai eu le plaisir de tranquillement visiter deux des monuments de premier ordre de Vienne. J’y ai mis tout le temps qu’il fallait et suis revenue le lendemain, en chacun des deux lieux, pour mieux m’en imprégner.
D’abord, la Cathédrale Saint-Étienne (St. Stephen’s Cathedral ou Stephansdom pour les Autrichiens), architecture de style gothique campée dans le quartier baroque de Stephansplatz, haut lieu touristique, site catholique majeur, emblème de la ville en raison de son héritage patrimonial politico-religieux, ses catacombes insolites, ses salles du Trésor, ainsi que ses deux tours Nord et Sud donnant vue panoramique sur la ville et les environs.
Ensuite, le Belvédère, site historique comprenant deux palais baroques, Upper Belvedere et Lower Belvedere, avec leurs collections artistiques tant permanentes que temporaires, l’Orangerie, un jardin baroque, ainsi que les étables du palais, ces bâtiments constituant un ensemble de musées attirant des visiteurs du monde entier. C’est là que j’ai eu le bonheur d’admirer, entre autres, les sublimes collections du peintre symboliste autrichien Gustav Klimt (1862-1918) ainsi qu’une installation grandiose de l’impressionniste français Claude Monet (1840-1926), mes coups de coeur.