La Fédération mauricienne de Ju-Jitsu (FMJJ) démarre son calendrier d’activités de  2016 aujourd’hui, à 10h au gymnase Pandit Sahadeo avec les championnats nationaux : La Mitsubishi Jujitsu National Open Championships. Cette première journée de compétition de l’année réunit huit clubs de ju-jitsu qui comprend 350 pratiquants toutes catégories confondues, à savoir ceux de six ans allant jusqu’au senior. Cela sera aussi l’occasion pour les meilleurs athlètes mauriciens comme Denis Douce, vice-champions d’Afrique au Daker en 2013 ainsi que d’autres adeptes de se mettre en évidence.
Car cet événement servira de préparation et aussi d’examen aux Mauriciens comme aux coaches nationaux, en vue de jauger le niveau avant la tenue des championnats du monde senior de Ju-Jitsu, en mars prochain à Madrid en Espagne. À noter que l’entrée est gratuite pour ceux qui veulent assister aux combats. Des cadeaux comme des billets de loterie, des coupons gratuits dans certains magasins et d’autre prix alléchants seront également offerts aux spectateurs.
Mais les participants de la compétition ne seront pas oubliés pour autant. En effet, City Sports, l’un des sponsors principaux offrira des « gifts vouchers » d’une valeur de Rs 1 500, Rs 1 000 et Rs 500 dans ses magasins à travers l’île, respectivement, à chaque médaillé d’or, argent et bronze du tournoi. Autre rendez-vous phare du calendrier de la FMJJ, les championnats de l’océan Indien prévus au mois de juillet à Tana, Madagascar. Les entraînements sont placés sous la supervision des coaches Nuvin Proag, qui est également le président de la FMJJ, Nicolas Hery, un ancien de l’équipe de France de ju-jitsu, et Roshan Hazareesing, ceinture noire.
Par ailleurs, le 28 janvier dernier, Nuvin Proag a officialisé un accord de partenariat conclu entre la FMJJ et Leal & Co Ltd à travers la marque Mitsubishi en vue de promouvoir davantage ce sport de contact.  » Le soutien financier de Leal à travers Mitsubishi nous aidera grandement à atteindre nos objectifs à court et à long terme. À la FMJJ, nous avons à coeur de faire progresser le ju-jitsu mauricien à un autre niveau. Et cela passe par le financement des déplacements d’athlètes à l’étranger pour participer à des compétitions internationaux », explique-t-il avant d’ajouter que  » le ju-jitsu est bien plus qu’une pratique sportive. Il crée des atouts pour développer la personnalité et il facilite surtout, l’intégration sociale ».