Bonne moisson de médailles pour l’équipe de Maurice lors la 3e édition de l’Open de Océan Indien a Madagascar en Ju Jitsu Fighting et Jujitsu Brésilien. En effet, sur les cinq athlètes qui étaient du voyage, neuf médailles ont été recueillies dont trois d’or, quatre d’argent et deux de bronze. La délégation mauricienne était composée de Denis Douche, Jean-Christophe Chung, Thariq Kuneeram, Christopher Poule et Rayan Proag. Ils étaient accompagnés de Dylan Sawminanden et Nuvin Proag qui était le chef de délégation.
En ju-jitsu fighting, les Mauriciens ont ramené deux médailles d’or par l’entremise de Thariq Kuneeram dans la catégorie des moins de 69 kg et de Denis Douce chez les plus de 94 kg. Dans cette même catégorie Jean-Christophe Chung a pris la deuxième place. Christopher Poule a remporté la médaille d’argent en moins 58 kg. Il aurait même pu aspirer à mieux s’il ne s’était pas fait surprendre par un full Ippon en finale alors qu’il menait 8 à 5 aux points. A saluer aussi le parcour honorable du jeune Rayan Proag en moins 62 kg qui du haut de ses 15 ans a réussi à accrocher une médaille de bronze. Il a aussi reçu le symbolique trophée du Fairplay pour n’avoir pris aucun point de pénalité. Dans la compétition Ne Waza, les mauriciens étaient un cran en dessous mais n’ont pas démerité. Jean-Christophe Chung décroche ainsi une médaille d’or dans la catégorie des plus de 100 kg et une d’argent dans la catégorie Open alors que Christopher Poule fini sur la troisième marche du podium en -60 kg.
 » La 3e édition était encore plus relevée que les deux premières éditions avec 7 clubs malgaches qui ont pris part. Il y avait environ 125 participants à cette manifestation sportive ( 50 en Jujitsu fighting et 75 en Jujitsu Brésilien. Etre le seul club de Maurice sur le sol malgache contre 7 clubs n’était pas chose facile. Mais les athlètes ont été à la hauteur des attentes. Malheureusement il n’y avait pas de délégation réunionnaisecomme les deux fois précédentes (problème de budget) mais à noter quand même la présence de Thierry Grimaud qui a agi comme officiel (arbitre); mais d’autre part il y avait plus de participants que les deux premières éditions. L’année dernière il n’y avait que 4 clubs malgaches alors que cette année il y a eu 7. Cela démontre que le jujitsu prend de l’essor à Madagascar (comme c’est le cas à La Reunion) et Maurice doit redoubler d’efforts pour maintenir et rehausser encore plus le niveau, afin de ne pas manquer le coche, » a déclaré Nuvin Proag.
Pour Denis Douce c’est grâce à son expérience acquis lors des World Games en Colombie qui lui a permis de réaliser ces bon résultats.  » C’était un véritable honneur d’être le premier Mauricien à avoir la chance de cotôyer ce niveau. J’ai beaucoup appris auprès des Polonais, des Allemands et des Danois entre autres. A Madagascar je me suis senti très en forme et cela s’est confirmé suite à ma médaille d’or en combat. Cependant il est clair qu’en Ne Waza les Malgaches sont supérieurs et il faudra qu’on travaille un peu plus dans cette discipline. Je remercie tout le monde qui me soutienne, le MJS et la famille Proag et surtout je promet de faire flotter haut le ju-jitsu mauricien malgré les empêcheurs de tourner en rond qui se reconnaîtront, » affirme ce dernier. A noter qu’il prendra part au World Combat en Russie du 18 au 26 octobre prochain.