Le président du Bar Council, Me Antoine Domingue, Senior Counsel, a écrit officiellement au chef juge, Keshoe Prasad Matadeen, pour attirer son attention sur un « breakdown of law and order » dans l’enceinte des tribunaux. Il a exprimé le souhait de voir les autorités compétentes intervenir dans les meilleurs délais en vue de rétablir la sérénité dans laquelle la justice doit suivre son cours. Il a porté à l’attention du chef juge deux récents cas d’intimidation et d’agression en Cour.
Le dernier cas est survenu le 2 juillet en Cour intermédiaire en prélude à la sentence du leader du MSM, Pravind Jugnauth, dans le scandale du siècle MedPoint. Me Akill Bissessur, qui se trouvait en Cour No 7, affirme avoir été pris à partie par des partisans du MSM et également par une VVIP. « I was insulted and threatened by members of the Government and their agents and I was evicted from the Court and ?taken away by the Police. I have reported the matter to Pope Henessy Police», déclare Me Bissessur.
La communication adressée au chef juge par le président du Bar Council est accompagnée des détails graphiques de l’incident, dont l’homme de loi a été victime en Cour. Un autre cas rapporté par un homme d’affaires, victime d’agression physique après une affaire se déroulant en Cour No 14 le 19 mai dernier, a été également évoqué par le président du Bar Council comme pour mieux faire comprendre que se trouver dans un tribunal comporte des risques, que ce soit pour des témoins ou des membres de la profession légale