Benjamin Marie-Joseph a prêté serment hier comme le dix-neuvième juge devant la présidente suppléante de la République Monique Oh San-Bellepeau lors d’une brève cérémonie à la State House.
Pur produit local, Benjamin Marie-Joseph a commencé sa carrière professionnelle en 1974 en se joignant à la fonction publique. À la faveur d’un congé sans solde, il a suivi des études tertiaires à l’île de La Réunion, où il a obtenu en 1990, sa maîtrise en droit. Il a par la suite intégré le Council of Legal Education de Maurice, où, l’année suivante, il en est sorti avec un « Barrister’s Certificate » en poche. Il prêtera serment comme avocat durant la même année.
Le nouveau juge a choisi de continuer à servir le service public. Benjamin Marie-Joseph se joignera au State Law office après sa prestation de serment avant d’accéder à la magistrature. Il a gravi les échelons jusqu’en 2008, année où il a décidé de prêter ses bons offices au secteur du judiciaire du Rwanda, où il a présidé la cour commerciale.
Benjamin Marie-Joseph a repris son poste de magistrat à la cour intermédiaire en 2009. Durant les années qui ont suivi, il a été nommé à la présidence de la cour industrielle, puis Master and Registrar à la Cour suprême. Devenu juge, ce sera son adjoint à son précédent poste, Nicolas Oh San-Bellepeau qui lui succédera. La titularisation de celui-ci interviendra sous peu.
La nomination d’un nouveau Master ouvre la voie à quelques autres promotions, tant au niveau de la cour industrielle qu’à celui de la cour intermédiaire.