Dans la matinée du mardi 2 février, dans son ruling à la Bail and Remand Court à Port-Louis, la magistrate Nadiyah Dauhoo a ordonné la liberté sous caution de l’informaticien Ish Sookun, contre deux cautions de Rs 100,000 et une reconnaissance de dette de Rs 500,000. L’enquête inculpant le jeune homme et son camarade d’affaires, Kishan Sooklall, se poursuit, avec l’examen du matériel informatique saisi au domicile d’Ish Sookun. Kishan Sooklall devait comparaître en cour de Curepipe dans l’après-midi du 2 février.
Soupçonnés d’être mêlés au courriel adressé au Bureau du Premier ministre, le mercredi 20 janvier, faisant état de menaces d’attentats terroristes en des endroits stratégiques de l’île, Ish Sookun et Kishan Sooklall avaient été arrêtés dans la soirée du samedi 23 janvier. Jusqu’à leur nouvelle comparution en cour le 2 février, ils étaient tous les deux en détention policière.