photo d'illustration
  • Le chef juge, Eddy Balancy, siégera pendant un mois uniquement à la nouvelle Cour suprême avant de partir à la retraite le 20 mai
  • Le Judiciaire comptera bientôt une nouvelle femme juge

Le Judiciaire connaîtra bientôt des changements au niveau de son personnel. Des nominations ainsi que des transferts sont en effet annoncés comme imminents tant au bureau du DPP que dans les cours de districts et la Cour suprême. Avec le départ subi du juge Bobby Madhub, la Cour suprême compte en effet un juge en moins. L’actuelle Master and Registrar, Mohana Naidoo, est de fait pressentie pour être nommée incessamment Puisne Judge par la Judicial and Legal Service Commission. Par ailleurs, d’autres transferts au niveau des cours de district ainsi que des nominations au bureau du DPP sont prévus.

L’année 2020 va voir des changements au sein du Judiciaire avec, à partir de juin, un nouveau chef juge, en l’occurrence l’actuel Senior Puisne Judge Asraf Caunhye, qui remplacera ainsi Eddy Balancy, qui part à la retraite le 20 mai après avoir occupé ce poste pendant 14 mois après le départ de Keshoe Parsad Matadeen. À noter que la juge Nalini Matadeen aurait dû être nommée Senior Puisne Judge du fait de la hiérarchie, sauf que cette dernière aura elle aussi pris entre-temps sa retraite. Aussi, c’est la juge Rehana Mungly-Gulbul qui sera nommée Senior Puisne Judge. Asraf Caunhye, lui, sera en poste pendant 19 mois avant de céder la place à sa “sister judge” qui, elle, sera en place pour au moins 5 ans, vu son âge.

Par ailleurs, la Judicial and Legal Service Commission procédera bientôt à la nomination d’un nouveau juge pour remplacer le juge Bobby Madhub, décédé récemment. L’actuelle Master and Registrar Mohana Naidoo est pressentie pour être nommée. La magistrate Anjali Devi Ramdin, actuellement Deputy Master and Registrar, occupera alors ce poste.
Les noms de Niroshini Ramsoondar et Wendy Rangan sont par ailleurs cités pour venir prendre place à la Masters Court. Ces deux femmes sont à la tête de la Cour intermédiaire jusqu’à présent et officient en tant que présidente et vice-présidente de la Cour intermédiaire respectivement. La nouvelle juge fera ainsi désormais partie des 17 femmes juges de la Cour suprême en fonction, contre huit hommes, incluant le chef juge Eddy Balancy. Le Sollicitor General Dheerendra Kumar Dabee, en poste depuis 1998, aurait par ailleurs choisi de conserver son poste actuel, ne rejoignant donc pas la Cour suprême.

Le bureau du Directeur des poursuites publiques, de son côté, comptera à partir du mois prochain un nouveau membre en la personne de l’actuelle magistrate de la Cour intermédiaire Razia Jannoo-Jaunbocus. Elle rejoindra ainsi ses deux anciens collègues, Vijay Appadoo et Azam Neerooa, qui avaient également quitté la magistrature pour être nommés assistant DPP. L’actuel magistrat de la Bail and Remand Court, Kevin Moorghen, ainsi que celle qui siège dans la cour de district de Port-Louis rejoignent pour leur part la Cour intermédiaire.

D’autres promotions sont prévues au sein du bureau du DPP avec de nouveaux State Counsels et Senior State Counsels. Des nominations sont aussi annoncées au bureau de l’Attorney General, notamment concernant des Parliamentary Counsels.